Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

SÉNÉGAL: l’horticulture est sur la bonne rampe (gouvernement)

Lundi 24 Novembre 2014

HS.  Moustapha Lô DIATTA, le secrétaire d’État chargé de l’accompagnement des Organisations paysannes
HS. Moustapha Lô DIATTA, le secrétaire d’État chargé de l’accompagnement des Organisations paysannes
Des membres d’organisations paysannes, partenaires extérieurs et représentants de l’État ont pris part à l’atelier d’élaboration du plan stratégique de la Coopérative fédérative des Acteurs de l’Horticulture du Sénégal (CFAHS) qui s’est ouverte à Saint-Louis, ce lundi.

Cette rencontre de trois jours une regroupe une cinquantaine de participants autour d’un cadre autonome et porteur apte à promouvoir un développement durable et harmonieux de l’horticulture sénégalaise.

L’objectif de ce conclave est d’assurer la mise en place des éléments constitutifs  d’un plan stratégique de la CFAHS.

Moustapha Lô DIATTA, le secrétaire d’État chargé de l’accompagnement des Organisations paysannes, qui présidait l’ouverture officielle de ces échanges a fait part de la ferme volonté de l’État de développer ce secteur; rappelant qu’il constitue un de leviers sur lesquels repose la réussite du Plan Sénégal émerge (PSE).

« Notre pays est le premier exportateur de maïs doux en Europe. Ceux qui doutent de l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire ont tort. Il faut qu’on ait foi à notre agriculture », a indiqué M. DIATTA.

« Nous avons des horticulteurs engagés qui veulent faire du bon travail. Le gouvernement est avec eux », a ajouté le secrétaire d’État.

Les exportations de fruits et légumes sont passées de 6.000 tonnes en 2000 à 35.000 tonnes en 2009, et aujourd’hui à 80.000 tonnes en 2014. Cette montée en puissance place l’objectif à 100.000 tonnes pour 2015.

Suivons l'intervention de M. DIATTA

NDARINFO.COM