Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : Abdoul Ndar Fall précise le caractère inclusif des assises de l’éducation.

Mardi 25 Mars 2014

Une délégation du ministère de l’éducation a présidé, hier, une réunion de partage et d’information sur les assises de l’éducation, à Saint-Louis L’inspecteur d’académie de Saint-Louis, Abdou Ndar Fall qui s’exprimait en marge de cette rencontre, a estimé que ‘’la différence entre ces assises et les Etats généraux (de l'éducation) de 1981 se trouve dans ce caractère inclusif, car ce ne sera pas simplement l’affaire des experts mais de toutes les composantes de la population’’.

‘’Chacun a son avis sur notre éducation et a le devoir de le proposer à cette instance qui a en charge de penser l’avenir de notre système (éducatif) et de le soumettre aux autorités pour le long terme’’, a-t-il souligné.

Le constat a été fait que l'Ecole sénégalaise allait mal et des idées pour la sortir de cette impasse devraient être émises, a indiqué M. Fall qui appelé les contributeurs à insister sur la spécificité de la région de Saint-Louis, où la pêche, l’élevage et l’agriculture constituent les activités dominantes.
Le préfet du département de Podor Amadou Sakho, a déclaré que les prochaines assises de l’éducation visaient à doter l'Ecole sénégalaise d’un système respectueux des valeurs de la nation, sans exclure aucune de ses composantes.
‘’Chacun a son mot à dire pour une éducation sénégalaise tenant compte de nos valeurs’’, a-t-il dit, au cours d’un point de presse tenu à la fin d’une rencontre régionale sur les assises de l’éducation, prévues prochainement.

Pour le préfet, ‘’toutes les formes d’éducation formelle et non formelle sont concernées’’ et tous les avis sont attendus pour y contribuer à la réussite de ces assises, en préparation.

M. Sakho a parlé des ‘’daara’’ et des ‘’ateliers’’ de formation des jeunes qui devraient occuper une bonne part dans le futur de l’Ecole sénégalaise pour permettre aux élèves une meilleure adaptation avec le marché de l’emploi.

Selon lui, la presse devra jouer son rôle en portant le message jusqu’aux hameaux les plus éloignés. ‘’Une recommandation a été faite à Saint-Louis d’approfondir la réflexion et de toucher toutes les composantes de sa population’’, a-t-il rappelé.