Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Seydi Gassama - Quand les préfets sont accusés de "troubles à l'ordre public"

Mercredi 10 Mars 2021

La violation des droits constitutionnels par les préfets constituent les principales causes de troubles à l’ordre public, a tweeté, mardi, le directeur exécutif d’Amnesty Sénégal. Seydi Gassama a invité l’Etat du Sénégal à respecter lesdits droits comme le lui demandent l’Onu et la Cedeao.



Selon le droit de l’hommiste, la violation de ces droits par les préfets constituent les principales causes de troubles à l’ordre public.

“L’Etat du Sénégal doit respecter les droits constitutionnels des citoyens de se rassembler et de manifester de façon pacifique, comme le lui demandent l’Onu et la Cedeao“, a-t-il écrit par tweet.

Dans l’affaire du viol présumé, l’opposant politique, Ousmane Sonko est arrêté pour « troubles à l’ordre public » alors qu’il se rendait au palais de justice de Dakar pour déférer à la convocation du juge.



LERAL
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par alaindesante2@gmail.com le 10/03/2021 14:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas besoin d''aller à 50 véhicules pour une affaire privée !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.