Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Tags sur las murs de la Cathédrale de Saint-Louis: Me Abatalibe Guèye « très peiné »

Vendredi 9 Mai 2014

La vague d’indignation provoquée par les tags sur les murs de la Cathédrale de Saint-Louis continue de s’intensifier et de voix solidaires se soulèvent pour soutenir la communauté chrétienne, mais aussi, exiger une réhabilitation diligente de ce lieu de culte et patrimoine de l’humanité.

Ce matin, Me Abatalibe GUEYE qui a rencontré l’Abbé Ferdinand MENDY, a fustigé ces actes qu’il a qualifiés d’ « inciviques » en estimant que les auteurs et commanditaires de ces inscriptions « n’ont aucun respect pour la ville ».

/ « Si la Communauté chrétienne de Saint-Louis, connue pour sa mesure, sa discrétion a eu à faire cette sortie, c’est parce que le sujet qui a été abordé est grave. L’état de vétusté de la cathédrale est une menace pour les paroissiens. Cette image n’est pas bonne ni pour l’Etat ni pour la municipalité de la ville », a dit Me GUEYE, en appelant les leaders politiques à « éduquer et conscientiser» leurs militants.

« Il faut très vite que l’État et la municipalité puissent prendre à bras le corps ce problème. Il faut mettre en application une politique de sauvegarde et de soutien à l’endroit des maisons de culte. Cette disposition doit très prise en charge dans la politique municipale », a-t-il ajouté.

« C’est regrettable qu’on essaie de faire la promotion des candidats », déploré l’avocat qui ajoute que « ces candidats dont ont fait la promotion sur les murs d’autrui, n’ont aucune maison à Saint-Louis. Nous qui vivons 365/366 jours à Saint-Louis et qui y avons nos maisons, nous ne le ferons jamais parce que nous ne souhaiterions pas qu’on puisse écrire sur nos murs ».

« Ceux qui commanditent ces actes, s’ils avaient des maisons à Saint-Louis, ils ne l’auraient pas fait. Nous qui sommes là, si nous avions fait la même politique, si nous nous amusions à écrire sur les murs, ils ne trouveraient pas d’espaces pour le faire. Il est indécent, inégalant qu’avec la conjoncture, des gens font tout pour embellir les maisons et que des leaders commandent des jeunes pour écrire leurs noms sur les murs de maisons et édifices», dénonce Me GUEYE.

En appelant les autres acteurs politiques « à éviter de tels écarts », il a invité, solennellement, les candidats dont les noms ont été mentionnés sur les murs de la cathédrale et des autres lieux de Saint-Louis, de prendre en charge tous les frais pour les enlever.

Ndarinfo.com