Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Tensions politiques à Saint-Louis : Abdel Kader Ndiaye appelle les protagonistes « à la retenue ».

Jeudi 28 Novembre 2013

Abdel Kdar Ndiaye remettant un trophée au vainqueur de la Zone 2  dont il est le parrain.
Abdel Kdar Ndiaye remettant un trophée au vainqueur de la Zone 2 dont il est le parrain.
Le leader du mouvement Andado Defar Ndar(ADN) invite la classe politique saint-louisienne à faire preuve de dépassement afin d'orienter le débat politique vers l'essentiel, au bénéfice des populations.

« Quelques soient les enjeux de la concurrence politique, je les invite à la retenue et à la convergence de leurs énergies en faveur de Saint-Louis. L'heure n'est pas à la polémique mais plutôt à la réflexion et au travail », a déclaré Abdel Kader Ndiaye.

Cependant, l'opérateur économique précise que « l'objectivité qui nous commande ne nous empêchera pas de dire que la ville de Saint-Louis est sale. Nous déplorons que les déchets accueillent nos visiteurs ».

Pour M. Ndiaye « la ville de Saint-Louis connait de gros problèmes de ramassage des ordures et les décharges sauvages font légion. Dans ces conditions, la commune gagnerait à s'ouvrir à toutes bonnes volontés qui viendraient en appoint pour contribuer à l'assainissement du périmètre communal, tout en reconnaissant que cette compétence lui incombe incontestablement ».

Kader Ndiaye, chef de file de l'ADN, s'est inscrit depuis quelque temps, dans une dynamique de ratissage et de massification de ce mouvement « pour inviter les Saint-louisiens de souche et d'adoption à œuvrer ensemble pour l'émergence de Saint-Louis ».

Suivant cette optique et s'appuyant sur les valeurs et principes de bonne gouvernance, ce leader a installé des comités dans quartiers de Saint-Louis et de ses envirions.

Sur la candidature de Me Alioune Badara Cissé aux prochaines joutes, Kader Ndiaye reste ouvert mais précis : « Diakadiangui, koumeune na node » (La mosquée est ouverte. Que celui qui sait faire l'appel à la prière, le fasse).
« C'est son droit le plus absolu. De plus, c'est mon grand frère et je le salue au passage », ajoute-t-il.

Il s'est également prononcé sur la brouille actuelle qui disloque le Benno Bokk Yaakaar, notant qu' « au vu des évènements de la semaine dernière (démissions en cascade et déclarations renversantes), nous pouvons affirmer que l'unité et la cohésion et l'engagement militant ne sont plus au rendez-vous, encore moins la solidarité et la discipline de groupe ».

M. Ndiaye souligne que « le drame est que c'est la majorité en cacophonie qui nous gouverne et gère notre état cela nous laisse perplexe au moment où le Président de la République est sur le point d'engager des réformes importantes pour notre pays qui vont certainement exiger un très large consensus e et une grande solidarité ».

« Au vu de cette crise politique qui secoue la majorité, nous ne pouvons pas croire à leur promesse d'espoir et nous ne pouvons qu'affirmer que cette coalition n'a pas d'avenir politique », a-t-il dit.


Ndarinfo.com