Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

UGB : le CROUS suspend « toute collaboration » avec la COMSOC

Samedi 27 Mai 2017

UGB : le CROUS suspend « toute collaboration » avec la COMSOC
Dans un communiqué signé par son directeur Ibrahima DIAO parvenu à Ndarinfo.com, le Centre Régionale des Œuvres universitaires ( CROUS) annonce la suspension « jusqu’à nouvel ordre », de « toute collaboration » avec la Commission sociale des Étudiants (Comsoc).
 
Une décision qui fait suite aux derniers heurts entre agents du social et membres de la Comsoc, sanctionnés par des échanges verbaux tendus entre les deux protagonistes.
 
Le CROUS, alors invité par l’intersyndicale, à préciser sa position, décide désormais de prendre ses responsabilités en décrétant vertement le gel de ses rapports avec la restructure représentative des étudiants de l’UGB. La rupture aussitôt annoncée, les travailleurs, satisfaits, ont levé leur mot d’ordre de grève.
 
Toutefois, l’étau se resserre, de joue en joue,  à l’UGB. Les malentendus entre les deux camps en bataille persistent, installant une situation délétère et tendue non favorable au bon épanouissement du pédagogique. Des forces de l’ordre ont veillé au grain, ces derniers, pour prévenir les incidents tragiques de l’année dernière.
 
NDARINFO.COM


 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par DIA le 28/05/2017 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons condamné avec la dernière énergie la violence contre les agents du CROUS. Mais ce qu'il faut surtout noter c'est que le Directeur très sincèrement n'a jamais cessé de faire part de son entière acquisition aux demandes et revendications de tous les délégués qui se sont succédés. Il a toujours été en phase avec les réclamations et doléances des étudiants. Il ne peut pas se permettre que ses agents soient violentés.

2.Posté par DIA le 28/05/2017 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons condamné avec la dernière énergie la violence contre les agents du CROUS. Mais ce qu'il faut surtout noter c'est que le Directeur très sincèrement n'a jamais cessé de faire part de son entière acquisition aux demandes et revendications de tous les délégués qui se sont succédés. Il a toujours été en phase avec les réclamations et doléances des étudiants. Il ne peut pas se permettre que ses agents soient violentés.

3.Posté par ass le 28/05/2017 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE N'EST PAS UNE BONNE DÉCISION DE SUSPENDRE LA COLLABORATION AVEC LE COMSOC
le CROUS EXISTE PARCE QU'IL Y A DES ÉTUDIANTS
LES TRAVAILLEURS SONT AU CROUS PARCE QU'IL Y A DES ÉTUDIANTS

CETTE DÉCISION DU DIRECTEUR DU CROUS ENGAGE LA RESPONSABILITÉ DE MARY TEUW NIANE S'IL NE RÉAGIT PAS A TEMPS EN CAS DE TROUVE A VENIR OU PERTURBATIONS PÉDAGOGIQUES

4.Posté par ass le 28/05/2017 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE N'EST PAS UNE BONNE DÉCISION DE SUSPENDRE LA COLLABORATION AVEC LE COMSOC
LE CROUS EXISTE PARCE QU'IL Y A DES ÉTUDIANTS
LES TRAVAILLEURS SONT AU CROUS PARCE QU'IL Y A DES ÉTUDIANTS

CETTE DÉCISION DU DIRECTEUR DU CROUS ENGAGE LA RESPONSABILITÉ DE MARY TEUW NIANE S'IL NE RÉAGIT PAS A TEMPS EN CAS DE TROUBLE A VENIR OU PERTURBATIONS PÉDAGOGIQUES

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.