Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Un ingénieur met en exergue le potentiel de la région de Saint-Louis

Jeudi 11 Avril 2013

Un ingénieur met en exergue le potentiel de la région de Saint-Louis
L’essentiel des conditions qui permettent d’asseoir un environnement propice à un développement rural intégré sont réalisées dans la vallée ou sont en voie de l’être, a déclaré Seyni Ndao, Directeur du développement et de l'aménagement rural de la Société d’aménagement des eaux du delta et de la Falémé (SAED).

La vallée revêt ainsi ''une importance primordiale dans le domaine de l’agriculture et présente
d’importantes possibilités d’investissement’’, a dit M. Ndao qui présentait, mercredi, une communication sur les ‘’potentialités et opportunités d’investissement dans la région Nord’’, au troisième jour de la Foire internationale de l’agriculture de Saint-Louis.

Faisant un large tour des potentialités dont regorge cette partie du pays, l’ingénieur agro-hydraulicien a rappelé la présence du barrage de Diama qui ‘’a permis de renforcer d’un point de vue quantitatif et qualitatif, la ressource en eau superficielle avec la remontée de la langue salée qui est retenue.’’

‘’La relative proximité de cet ouvrage constitue un atout, puisque, quel que soit le régime d’écoulement du Fleuve, la cote d’eau est maintenue à des niveaux qui garantissent en quantité, l’adduction pour l’irrigation’’, a-t-il indiqué, signalant que ‘’pour cette raison l’Etat continue d’y consentir d’importants investissements pour le développement de l’agriculture irriguée’’.

Parmi les potentialités de la vallée, Seyni Ndao a cité diverses infrastructures structurantes pour le développement de l’agriculture irriguée, sous diverses formes, notamment gravitaire, goutte-à-goutte et aspersion.

Il a également relevé la présence d’un climat favorable à la réalisation de trois campagnes agricoles par an, les 240.000 hectares de terres aménageables, les sols de bonne qualité se prêtant aussi bien à la riziculture qu’aux cultures horticoles et fruitières (tomate, oignon, gombo, etc.).

M. Ndao a également fait cas des infrastructures hydrauliques, routières, portuaires, aéroportuaires et hydro-agricoles importantes dans la perspective d’une promotion des exportations agricoles.

''Des outils de planification sont mis en place par les différentes collectivités locales et les sociétés installées dans la région'', selon M. Ndao qui a fait référence au Plan directeur de développement de la rive gauche du fleuve Sénégal (PDRG), aux Schémas hydrauliques départementaux de Dagana et de Podor, aux Plans d’occupation et d’affectation des sols (POAS) de la SAED, etc.

Organisée par la commune de Saint-Louis, la première édition de la Foire internationale de Saint-Louis se tient du 8 au 12 avril à la place Faidherbe, sur le thème : l’agriculture à la croisée des enjeux de l’innovation technologique et de la compétitivité''.

Ahmad Mouslim Diba
APS


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.