Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

3e mandat de Macky : BBY tape sur Boun et Mbaye Ndiaye ... Le débat déjà clos par Ismaila Madior Fall, Mounirou Sy, Seydou Gueye Mimi Touré

Jeudi 27 Février 2020

La machine est en branle. Les proches du Président Macky Sall enchaînent les sorties et installent au calme l'idée selon laquelle leur mentor peut se représenter en 2024. si l'ancien Premier ministre Boun Abdallah Dionne est allé plus loin en appelant à supprimer la limitation des mandats présidentiels au Sénégal, l'ancien ministre de l'Intérieur, actuel ministre d'Etat (sans portefeuille), Mbaye Ndiaye affirme clairement que Macky a le droit de se représenter en 2024, puisque selon lui, il en est qu'à son premier mandat, d'après la révision constitutionnelle de 2016. Mais ces deux sorties ne sont pas du goût de certains membres de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar (BBY), dont le spécialiste en communication Mamadou Thiam, qui déplore les communications de Boun Dionne et Mbaye Ndiaye sur un sujet qui est déjà vidé par presque tous les responsables de l'APR dont Ismaila Madior fall, Mimi Touré, Seydou Gueye...


Après l'ancien Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne le week-dernier soutenant que l’histoire du président Sall n’est encore terminée avec le peuple sénégalais et que la limitation des mandats n'était pas pertinente, c’est au tour du ministre d’Etat, Mbaye Ndiaye de relancer l’éventuel troisième mandat du Président Macky Sall, sur le plateau de la TFM. Convoquant la Constitution pour argumenter sa position.

Pourtant, le débat a été clos par le chef de l’Etat lui-même, confirmé par son ministre de la Justice d’alors, Ismaila Madior Fall et bien d'autres personnalités de la mouvance présidentielle comme le Constitutionnaliste Mounirou Sy, la présidente du Cese Mimi Touré, le porte-parole du Palais Seydou Gueye.

Pour le ministre d'Etat Mbaye Ndiaye, Macky Sall est à son premier mandat de 5 ans. « Le mandat de cinq ans est le premier par rapport à la limitation constitutionnelle des mandats. Par conséquent, rien ne s'oppose à ce que Macky se présente, s'il le veut, à la Présidentielle de 2024 », a théorisé l'ancien ministre de l'Intérieur.
    "La sortie de Boun Dionne  a occulté l’inauguration de la Centrale éolienne de Taiba Ndiaye"


Sa communication, tout comme celle de l’ancien Premier ministre, Boun Dionne, ne plaisent pas du tout à ses collègues de la mouvance présidentielle dont Mamadou Thiam, président du Mouvement « Agir pour l’Emergence », qui estime que ce n’est pas en phase avec les décisions prises par le chef de l’Etat en matière de communication.

« La décision qui a été prise par le Président Macky Sall en matière de communication, c’est de demander à l’ensemble de ses partisans de faire focus sur le travail. C'est-à-dire matérialiser les engagements que nous avons pris devant le peuple sénégalais qui a renouvelé sa confiance au président de la République. Ce qui fait que, depuis lors, le président s’inscrit dans le temps de l’action », dit-il à PressAfrik.

« Quand vous analysez la sortie de l’ancien premier ministre, elle a contribué à occulter l’inauguration de la centrale éolienne du président Sall. Notre agenda doit être cohérent avec celui du Président. Quiconque s’écarte de la ligne, nous devons le dénoncer. Nous ne devons pas avoir de demi-mesure », ajoute-t-il.

Mamadou Thiam dit désapprouver cet écart de conduite communicationnelle, car la ligne qui a été tracée est claire,k selon lui : travailler et parler du programme du président Macky Sall pour lequel il a été réélu et œuvrer pour faire avancer le Sénégal et matérialiser ses projets. C’est cela la priorité, selon lui.

Un débat clos par le chef de l’Etat lui-même

Interpellé sur la question lors d’un face à face avec des journalistes le 31 décembre 2018, le président Macky Sall avait lui-même tranché le débat. Dans une vidéo qui circule sur les Réseaux sociaux, il déclarait ceci en wolof : « oui, la constitution c’est moi qui l’ai fait voter. Quand on a ramené le mandat de 7 à 5 ans, j’ai dit le mandat est de 5 ans renouvelable une fois. J’ai ajouté une close c’était pour tuer ce débat ».
 
Macky Sall de préciser dans cette vidéo : « toutefois, nul ne peut faire plus de deux mandats consécutifs. Je suis élu, ça veut dire je fais un mandat. Donc, ce que je crois, si je suis réélu (c'est-à-dire en 2019), je fais mon second mandat de 5 ans. Ce sera 7 plus 5. Je dois partir, c’est ça l’option fondamentale. C’est ça la constitution, c’est moi qui l’ai proposée.

PRESSAFRIK
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.