NDARINFO.COM

Abdou Guité Seck: « Malheureusement ce pays va mal »

Décidément, l’autoroute à péage constitue un véritable problème aux usagers. Il arrive très souvent qu’on enregistre des engueulades entre les usagers et les responsables de l’autoroute. La dernière a été notée hier, dans la matinée, entre le chanteur Abdou Guitté Seck et le service de Senac. L’artiste a refusé de payer 800 francs qu’il considère comme une arnaque de la part des responsables de l’autoroute à péage.

Dimanche 8 Juillet 2018 - 11:20

En vérité, tout vient d’un manque de communication. Car SENAC SA a informé dans un communiqué aux usagers que, suite à la décision du Préfet de Rufisque, la jonction à la RN1 après la sortie 11 est fermée du 06 juillet au 09 août 2018. « J’ai quitté mon domicile pour me rendre à la mairie de Diamnadio. J’ai emprunté l’autoroute ; au premier péage, j’ai donné 1000 francs puis 400 francs au deuxième, et je sors de l’autoroute. Les agents de l’autoroute m’obligent à faire un détour pour reprendre l’autoroute, sous prétexte qu’ils ont des travaux. 

Mais ils n’ont mis aucun panneau de signalisation à l’entrée de l’autoroute pour montrer que des travaux doivent être effectués. Tout de même, j’accepte de faire ce détour pour ensuite sortir par Diamnadio. Mais une fois arrivé à Diamnadio, ils me redemandent de payer encore 800 francs», rapporte l’artiste. 

Il y’avait plus de 150 véhicules derrière lui qui subissaient le même sort. Constatant qu’aucun conducteur ne rouspète à ce qu’il qualifie d’arnaque, après une trentaine de minutes de blocage de l’autoroute, il a décidé de porter le combat. 

«J’ai demandé à l’agent d’appeler son supérieur, parce qu’il est hors de question que je paie. Il appelle ses responsables qui étaient en réunion, qui lui ont dit que je dois payer comme tout le monde. Il y a eu des gendarmes qui sont venus me demander tous mes papiers. Ils ont constaté que j’étais en règle, après ils sont partis», détaille l’artiste. 

« M. Seck, nous nous excusons de ce désagrément. Vous êtes une célébrité, vous n’avez pas à vous faire remarquer de cette façon publiquement», lui ont dit les pandores. L’artiste se dit choqué par le blocage de sa voiture empêchant les autres passer. « Ce n’est pas payer 800 francs qui me dérange, mais l’injustice dont j’ai été victime, comme beaucoup de Sénégalais. Les gendarmes reviennent me dire encore que les responsables de l’autoroute me demandent de payer et d’aller à leur direction de Rufisque pour faire une réclamation, chose que je ne ferai jamais. J’ai été obligé de payer 800 francs pour partir ; malheureusement ce pays va mal. Ils m’ont fait perdre du temps et de l’argent», dénonce-t-il. 


L'As


Commentez maintenant

1.Posté par Tintin le 09/07/2018 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout ce cinéma pour ce fait divers anecdotique !!!!

2.Posté par Xunxunöor le 10/07/2018 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Parce que vous avez eu quelque pépin sur l'autoroute à péage, ''ce pays va mal...'' Sacré artiste !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.