Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Awa Ndiaye, Cdp: «Les caméras de surveillance ne doivent pas être installées n’importe où»

Vendredi 25 Novembre 2016

Dans le cadre de la sensibilisation et de l’information sur la loi relative à la protection des données personnelles, Awa Ndiaye, présidente de la Commission de protection des données personnelles (Cdp) a déploré l’utilisation de caméras dans certains lieux de travail. «Nous avons remarqué que les caméras de surveillance prolifèrent dans le pays. Partout dans chaque cantine de Sandaga, de Médina et Tilléne, il y a des caméras de surveillance.

Surtout dans les domiciles privés, tout le monde se met à l’ère des caméras. Ce n’est pas interdit. Par ce que tout le monde a le droit de s’occuper de sa sécurité. Mais nous disons, qu’il y a une loi (...) pour la protection des données personnelles qui régule toutes les vidéos de surveillance et les réseaux sociaux», dit-elle.

Selon la présidente de la Cdp toujours, il faut que les Sénégalais déclarent les caméras avant de les installer. «Nous souhaitons aborder particulièrement ce problème avec certains corps de métiers. Il faut encadrer les caméras de surveillance et être en règle avec la loi. Les ouvriers se sont souvent indignés d’être sous caméras de surveillance 24h/24 heures.

Or, la loi ne dit pas ça. Donc, non seulement les caméras doivent être déclarées avant d’être installées, mais, les elles ne doivent pas être installées n’importe où. Elles ne doivent pas filmer le travailleur toute la journée. Parce qu’il a le droit à sa vie privée», rappelle la présidente de Cdp.

Awa Ndiaye qui présidait le Forum national sur la Protection des données personnelles, ce 24 novembre 2016 à Dakar, déclare avoir reçu 200 plaintes depuis que la commission de protection des données personnelles est créée.

Seneweb