Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Bouna Mouhamed SECK défie Ousmane SONKO : « l’indemnité d’installation n’existe pas ( …) C’est de l’imagination ».

Dimanche 21 Janvier 2018

Le directeur de cabinet du président de l’Assemblée Nationale a été « formel », hier, à l’issue d’une réunion des responsables de l’Alliance des forces de progrès (AFP) du département de Saint-Louis. N’allant par quatre chemins, Bouna Mouhamed SECK soutient que les 10 millions de francs CFA d’installation des parlementaires évoqués par le président de PASTEF Ousmane SONKO « n’existent pas ».
 
«  Cela relève de l’imagination », a-t-il dit, en invitant le député SONKO à « vérifier au préalable ses assertions avant de tomber dans le populisme passif ».
 
« Ce n’est pas la première fois que des contre-vérités de cette nature sont déversées pour tromper l’opinion », s’est-il désolé en réitérant l’adhésion du parti derrière son leader Moustapha NIASSE.
 
« C’est homme loyal et constat. Il est le ciment de l’AFP », a-t-il dit.
 
«  Nous ne sommes pas dans cette dynamique (NDLR : le populisme). Nous sommes à l’écoute des populations. C’est pour cela que des responsables sont venus des zones les plus éloignées de la région nord pour assister à cette rencontre », a ajouté M. SECK.
 
L’APR a par ailleurs réitéré son ancrage au sein de Benno Bokk Yaakar (BBY) aux joutes à venir tout en déclarant sa candidature pour la présidence de 2024. D’ailleurs, les contours de cette nouvelle déclinaison politique seront clairement exprimés lors du congrès national qu’il prépare au troisième trimestre de 2018.

>>> Extrait de la réaction de Bouna Mouhamed SECK (en wolof)
 

NDARINFO.COM

 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.