Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Dernière minute: Le Jeune Pape Mbaye torturé, le bras droit fracturé. Le constitutionnaliste Ameth ndiaye blessé, des bus et voitures de l'administrations saccagés

Mercredi 22 Juin 2011

Dernière minute: Le Jeune Pape Mbaye torturé, le bras droit fracturé. Le constitutionnaliste Ameth ndiaye blessé, des bus et voitures de l'administrations saccagés
La guérilla urbaine qui s'est produite en plein coeur de la capitale sénégalaise et qui a opposé jeunes et forces de l'ordre n'a pas été sans conséquence. En effet, des blessés ont notés dans les rangs des manifestants. Le constitutionnaliste à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar a été griévement blessé à la jambe gauche par les grenades lacrymogènes. Il s'est affalé sur les marches de la chambre de commerce de Dakar avant d'être évacué à la clinique Casahous.
Des dégâts matériels ont été aussi notés dans ces émeutes. En effet, pourchassés par les forces de l'ordre qui ont occupé toutes les rues menant à la place de l'indépendance, les jeunes de l'opposition et de la société civile se sont repliés vers le marché Sandaga. Lors de leur replis, ils ont saccagé bus et véhicules de l'administration.
Le diaporama revient en détail sur les victimes de cette guérilla urbaine.

En outre, la banlieue a tremblé toute la journée du mardi 22 juin 2011. Des jeunes de l'opposition ont mis le feu et mis à rude les forces de l'ordre. De l'entrée de Pikine en passant Pikine Icotaf, Thiaroye, Guédiawaye, Guinaw Rail et le CDEPS de Guédiawaye.

Excédée par la hargne des jeunes qui embrasent toute la banlieue, la police s'est rendue à la mairie et a procédé à plusieurs arrestations. C'est ainsi que Pape Mbaye, agent à la mairie de Guédiawaye s'est rendu au commissariat de Guédiawaye pour tenter de libérer ses camarades. Il a essayé d'intercéder auprès du commissaire pour que ces amis soient relâchés. Il a été interpellé, en sortant, par un élément du Groupement Mobile d'Intervention (GMI) qui l'a bastonné jusqu'à lui fracturé la main gauche.


D’après PressafriK