Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Gratuité de l’eau à TOUBA: « ça ne peut pas continuer », décrète Mansour FAYE

Mardi 3 Juillet 2018

L’épineuse question de la gratuité de l’eau dans la cité religieuse de Touba est passée à la loupe dans le quotidien Lobservateur qui consacre, ce lundi, une page à la problématique du liquide précieux dans la capitale du mouridisme. Parfois source de diarrhées, de maux de ventre, donc un problème de santé publique, la consommation de l’eau saumâtre qui coule du robinet à Touba, utilisée que pour la vaisselle dans certains foyers, laisse progressivement la place à l’eau traitée pourtant achetée par les populations.

Ce qui fait dire au ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye, que l’eau doit être payante à Touba. Car l’électricité qui permet d’assurer la distribution de l’eau à Touba, revient à l’Etat plus d’un milliard 200 millions de francs Cfa. Et «chaque année, l’Etat investit entre 500 et 800 millions pour un réseau que personne ne contrôle.

40% de la production d’eau à Touba disparaissent dans les tuyaux, parce qu’il y a énormément de fuites, à cause de l’absence de contrôle. Il faut trouver une solution à cela», martèle Mansour Faye qui rappelle qu’à Touba, toutes les fractions (de la population) ne paient pas. Les banques, les boulangeries ne paient pas. Personne ne paie. Cela ne peut pas continuer. Aucun privé ne paie l’eau à Toua», déplore encore le ministre de l’Hydraulique.Le docteur Mamadou Dieng, médecin-chef du district de Touba de relever plus de 7000 à 8000 cas de diarrhée dans le trimestre à Touba, du fait de l'eau saumâtre.

SENEWEB


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par DIOP le 03/07/2018 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le ministre a raison pour deux chose. La première pour préserver la santé des populations et de deux pour éviter des discriminations négatives qui sont a l'origine de beaucoup de frustrations. Tous les sénégalais doivent être égaux

2.Posté par Khalil le 04/07/2018 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mansour tu déplaces le debat en cherchant un exécutoire vu la persistance de le pénurie un peu partout au Sénégal

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.