Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Infrastructures routières : La ''révolution'' débute par le Nord

Lundi 9 Janvier 2012

Dans le programme de réalisation de projets routiers à travers tout le territoire, le Nord du pays ne sera pas en reste.Karim Wade a, en effet, annoncé une véritable ‘révolution’ pour sécuriser davantage la circulation des populations.


Infrastructures routières : La ''révolution'' débute par le Nord
Le ministre d’Etat Karim Wade qui avait accompagné le chef de l'Etat, a fait savoir que le gouvernement a de grands projets pour les régions Nord du pays. ‘Nous envisageons de reconduire le même procédé pour la route entre Bakel et Ndioum. Les travaux entre Saint-Louis et Richard Toll ont démarré et nous allons, avec le Millenium challenge account (Mca) continuer les travaux entre Richard Toll et Ndioum’, a indiqué le ministre des Infrastructures, qui a précisé que ces projets seront accompagnés de construction de pistes de production et de réalisation de voiries urbaines. ‘Le président de la République nous a instruit de ne pas nous limiter uniquement aux grands axes routiers, mais également de rentrer dans les communes, les villes et de nous assurer que toutes ces routes vont permettre aux différentes communautés rurales et les différents villages de valoriser leurs potentiels économiques’, a indiqué M. Karim Wade. ‘C’est pour cette raison-là que ces projets sont accompagnés de construction de pistes de production’, a-t-il affirmé en assurant qu’avec toutes ces initiatives, c’est tout le Nord du Sénégal qui va être révolutionné. Et de préciser que ces projets sont en parfaite cohérence avec la Goana, qui va permettre au Sénégal de réaliser son indépendance alimentaire. ‘Tous ces projets vont faire en sorte que les régions nord du Sénégal parviennent fortement à contribuer à la croissance accélérée et à la création de milliers d’emplois’, a-t-il conclu.
S'agissant toujours des infrastructures, le gouvernement a, depuis 2005, investi un important programme routier et de ponts dans la zone nord-est pour un montant de 210 milliards de francs. A l’horizon 2015, il compte mettre en œuvre un portefeuille de projets d’un montant de 260 milliards de francs consacré à cette zone. Ce qui portera à 470 milliards de francs le portefeuille avec plusieurs actions comme la réhabilitation du réseau routier revêtu, la construction de nouvelles routes et la construction d’ouvrages de franchissement qui vont permettre le désenclavement des régions de Matam, Louga et Saint-Louis.

Les populations de la région de Matam, qui ont bien accueilli ce lancement des travaux, demandent que ceux-ci ne connaissent pas de ruptures et soient livrés dans les délais indiqués.

A. Issa KANE


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Africa Machinery For Sale le 07/09/2012 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre article est tres interessant, est comprehensible que si nous voulons ameliorer l'economie du pays, les infrastructures routieres sont tres important pour le transport et mouvements des produits vers l'exportation a l'etranger!

l'economie d'un pays est jugee' en majorite sur les produits exporte' vers l'etrange', alors pour minimser les couts, faudrait que les routes soient en tres bonne conditions pour ne pas perdre du temps dans le transport. L'efficacite' du transport minimise les cout, et alors augmente le profit!

Merci

Joseph Touma
Africa Machinery For Sale

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.