Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

"L’APR doit s’attendre à une défection totale du Benno", lance Ibrahima Diaw, responsable politique à Fass Ngom.

Vendredi 13 Septembre 2013

Le responsable de l’Alliance Pour la République (APR) à Fass Ngom, Ibrahima Diaw, a indiqué vendredi, que « le départ d’Idrissa Seck de Benno Bokk Yaakaar n’est motivé que par des soubassements politiques et des calculs de positionnement dans la perspective des élections de 2014 et de 2017 ».


Ibrahima Diaw, APR Fass Ngom.
Ibrahima Diaw, APR Fass Ngom.
« A l’APR nous nous félicitons de cette situation parce qu’il n'y a aucune responsabilité directe ou indirecte du président de la République sur cette question », estime M. Diaw qui révèle que « les faisceaux d’indice du départ de l’ancien Premier ministre étaient bien présents. On s’y attendait. ».

Maintenant que la rupture est consommée, Ibrahima Diaw pense que le parti au pouvoir doit se préparer au départ des autres qui forment la coalition BBY. « Ils partiront tous un par un d’ici 2012. L’APR doit s’attendre à une défection totale du Benno. C’est une logique politique inéluctable qui devra permettre à l’APR de se massifier, à partir de ses propres ressources », a-t-il déclaré, lors d’un point de presse.

Pour lui, « Macky a offert un cadeau à l’opposition en réduisant son mandat présidentiel de 7 à 5 ans. Cela montre qu’il n’est pas obnubilé par le pouvoir. En plus de cela, ils sont bien servis dans le gouvernement au détriment des cadres de l’APR ».

M. Diaw a par ailleurs, appelé à une révision du code de procédure et de passation des marchés publics pour mieux faciliter son interprétation par les acteurs. Ceci permettra, selon lui, d’accélérer les reformes institutionnelles prônées par le président de la République.
Il poursuit en indiquant que « l’APR à Saint-Louis poursuit sa massification pour qu’au sortir des prochaines joutes, les 90% des collectivités locales lui reviennent ».

Ndarinfo.com