Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La CNUDM a été signée sans concertation avec la pêche artisanale (acteur)

Mercredi 2 Octobre 2013

La CNUDM a été signée sans concertation avec la pêche artisanale (acteur)
La Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) a été signée en 1982, ''sans aucune forme de concertation avec les acteurs de la pêche artisanale'', s’est indigné Sidy Ahmed Ben Abeid, président de la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA).

Sidy Ahmed, par ailleurs président de la Fédération nationale des pêcheurs (FNP) de la Mauritanie s’exprimait mercredi à Dakar, à l’occasion de l’atelier sur la mise en œuvre de la CNUDM, à initiative de la CAOPA. La rencontre de deux jours prend fin jeudi.

‘’Nous avons organisé cet atelier pour qu’il y ait des recommandations qui prennent en compte la pêche artisanale. Parce que les gens ne voulaient pas qu’il y ait de la pêche artisanale, pour que les flottes étrangères continuent à pêcher et à piller nos eaux respectives’’, a expliqué le président de la CAOPA.

‘’Depuis que la société civile, notamment celle du secteur de la pêche artisanale, a commencé à s’organiser au sein de la CAOPA et en concertation avec la société civile mondiale, à travers des forums mondiaux des communautés de pêcheurs, nous avons demandé à la FAO qu’il y ait un instrument de développement et de promotion de la pêche artisanale’’, a dit M. Abeid.

‘’Auparavant, nos Etats ne s’intéressaient pas à la pêche artisanale ; aujourd’hui c’est tout à fait le contraire. Au niveau de la Mauritanie, par exemple, l’Etat a pris des décisions importantes dans le cadre des accords de pêche, en concertation avec la Fédération nationale des pêcheurs (FNP), en particulier pour la préservation de ce qui peut être pêché par les pêcheurs locaux’’, a encore expliqué Sidy Ahmed Ben Abeid.

C’est le cas pour le poulpe qui est ‘’une ressource stratégique’’ pour la Mauritanie et qui a été réservé ‘’exclusivement’’ à la pêche artisanale. ‘’Nous estimons que la Mauritanie a récupéré la souveraineté de son domaine halieutique. C’est une volonté politique que nous saluons et encourageons’’, a-t-il lancé, rappelant qu’en juillet la première édition de la fête du poulpe a été célébrée.

Selon lui, si aujourd’hui les acteurs de la pêche artisanale assistent à la commission mixte mauritano-union européenne, dans le cadre des accords de pêche, c’est ‘’une avancée significative’’.

‘’Au Sénégal, on a annulé les licences de pêche qui avaient été octroyées à des bateaux étrangers, notamment russes. C’est aussi une volonté politique affichée qui commence à entendre les doléances des professionnels du secteur de la pêche artisanale’’, a fait valoir le président de la CAOPA.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.