Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le SAES suspend les enseignements et les négociations avec l’Etat

Samedi 16 Août 2014

Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) a décidé vendredi de suspendre ses négociations avec le gouvernement jusqu’à ce que les ministres Abdoulaye Daouda Diallo et Mary Teuw Niane soient démis de leurs fonctions.

Le SAES réagit de la sorte à la mort de l’étudiant Bassirou Faye. Ce dernier a succombé à des blessures, à la suite d'affrontements entre étudiants et policiers, jeudi à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar.

"La première mesure que nous avons prise consiste à demander à tous les militants du SAES d’arrêter systématiquement tous les enseignements, à partir de demain (samedi)", a déclaré Yankhoba Seydi, coordonnateur de la section UCAD de ce syndicat.

"L’autre mesure, c’est la suspension de toutes les négociations avec le gouvernement. Et nous ne les reprendrons que si les deux ministres, à savoir le ministre de l’Intérieur (Abdoulaye Daouda Diallo) et celui de l’Enseignement supérieur (Mary Teuw Niane), sont démis" de leurs fonctions, a-t-il soutenu, sur Radio Sénégal.

Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, assure la tutelle de la Police.

Yankhoba Seydi a ajouté : "Aussi longtemps qu’ils seront à leur poste, nous ne reprendrons pas nos activités."

Le responsable syndical a aussi dénoncé la présence des forces de l’ordre à l’UCAD. "La Police n’a rien à faire au campus. La présence de la Police dans le campus universitaire doit être une exception. Mais c’est devenu la règle", a-t-il déploré.

Des étudiants manifestaient jeudi à l'UCAD pour réclamer le paiement de leurs bourses, après avoir décrété la veille une grève de 72 heures.

APS