Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le Syndicat des agents des impôts réclame la démission du ministre de l’Economie et des Finances

Jeudi 28 Juillet 2016

Suite à la décision du ministère de l’Economie et des Finances de suspendre M. Ousmane Sonko, de ses fonctions d’inspecteur des impôts mardi, le Syndicat autonome des agents des impôts et des domaines (Said) a tenu une conférence de presse ce mercredi, afin de dénoncer ce qu’il qualifie de “décision politique”. Les camarades d’Ousmane Sonko ont décidé de “prendre le problème à bras le corps” en apportant une réponse syndicale et en réclamant la démission de Amadou Bâ, ministre de l’Economie et des Finances. D’ailleurs, un préavis de gréve sera déposé dans les prochains jours.
Selon les camarades d’Ousmane Sonko, cette décision est nulle et non avenue autant dans la forme que dans le fond.
Quand une autorité non compétente prend une décision, cette décision est nulle et non avenue. La loi précise quelles sont les autorités qui doivent prendre ce genre de décision. Le directeur général des impôts et des domaines n’a aucune légitimité pour suspendre M. Sonko. Si nous nous retrouvons face à une lettre signée par une autorité non compétente, nous ne reconnaissons pas cette décision”, a déclaré Elimane Pouye, secrétaire général du Syndicat autonome des agents des impôts et des domaines (Said).
Les inspecteurs qui rappellent que Ousmane Sonko a toute la légitimité pour faire de la politique refusent de croire à une sanction administrative.
“Lorsque M. Sonko a décidé de faire de la politique, comme tout Sénégalais, il a déposé son récépissé politique et il a été reconnu comme un acteur politique. Ce qui veut dire qu’on peut être fonctionnaire et exercer de la politique. Des lors qu’il avait un récépissé, il ne devait pas y avoir d’ambiguïté sur le fait qu’il peut exercer de la politique. Il avait saisi les autorités compétentes”, argumente M. Pouye.
Le syndicat réclame également la démission du ministre des Finances Amadou Ba, et envisage de porter plainte contre la direction des impôts et des domaines, pour excès de pouvoir. Elimane Pouye de renchérir:  “qu’aucune procédure disciplinaire n’a été enclenchée à l’encontre de M. Sonko et aucun manquement à ses obligations professionnelles ne peut lui être reproché.”
Rappelons que cette décision intervient à la suite d’une procédure disciplinaire enclenchée à l’encontre d’Ousmane Sonko. Une décision exécutée par la Direction générale des impôts et des domaines.