NDARINFO.COM

Le communiqué du Conseil des ministres et les Nominations de ce 16 mai 2018

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 16 mai à 10 h, au Palais de la République.
Entamant sa communication sur les événements regrettables, survenus mardi 15 mai 2017 à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, le Chef de l’Etat fait observer une minute de silence à la mémoire de Monsieur Mouhamadou Fallou Sène, étudiant en deuxième année de Lettres modernes qui a perdu la vie au cours des manifestations.

Mercredi 16 Mai 2018 - 20:31


En cette douloureuse circonstance, le Président de la République, présente au nom de la Nation, ses condoléances émues à la famille éplorée, à la communauté universitaire et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
Le Chef de l’Etat engage le Gouvernement à faire, dans les meilleurs délais, toute la lumière sur les causes du retard des paiements, à l’origine des manifestations qui ont occasionné cette mort inacceptable afin de situer toutes les responsabilités.


A cet effet, le Président de la République a fait diligenter une mission de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) afin de faire le point sur le système et les procédures de paiement des bourses d’études.


Enfin, le Chef de l’Etat rappelle au Gouvernement, l’impératif de prendre toutes les dispositions requises pour faciliter le paiement effectif des bourses d’étude allouées aux étudiants Sénégalais à bonne date, au regard de la priorité sociale absolue qu’elles constituent.

Poursuivant sa communication autour du mois béni de Ramadan, le Président de la République adresse ses chaleureuses félicitations à la Oummah Islamique et présente ses meilleurs vœux de santé et de bonheur à la Communauté musulmane du Sénégal.

A cet égard, le Président de la République formule avec l’ensemble de la Nation des prières ferventes pour la consolidation d’un Sénégal uni dans la paix, la prospérité et la solidarité.
 
 
En outre, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de prendre toutes les mesures appropriées pour lutter contre toute forme de spéculation sur les produits et denrées de première nécessité et invite, en particulier, le Ministre en charge du Commerce à veiller scrupuleusement à l’approvisionnement correct des marchés en denrées de première nécessité et à assurer la stabilité des prix.

Appréciant, par ailleurs la consolidation des performances économiques et financières du Sénégal à l’issue de la Sixième revue du FMI au titre de l’Instrument de Soutien à la Politique économique (ISPE), le Président de la République salue les résultats concluants et encourageants, pour notre pays, marqués notamment par la confirmation du taux de croissance de 7,2 % en 2017.

Dès lors, le Président de la République demande au Gouvernement de poursuivre, sans relâche, les efforts d’optimisation de la programmation des investissements publics, d’amélioration de la qualité de la dépense publique et de maîtrise de l’inflation, dans un contexte d’appréciation continue des cours mondiaux du pétrole.
Par ailleurs, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de veiller au respect des chronogrammes de mise en œuvre des projets et programmes et des engagements sociaux de l’Etat.

Enfin, le Président de la République invite le Gouvernement à accorder une attention toute particulière à la préparation du prochain débat d’orientation budgétaire, prévu au plus tard à la fin du mois de juin 2018.
Le Chef de l’Etat a terminé sa communication sur le suivi de la coopération, des partenariats et son agenda diplomatique.

Le Premier ministre a axé sa communication sur les incidents survenus à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, les dispositions prises pour assurer l’approvisionnement correct du marché en produit de grande consommation et la prévention des inondations avant de rendre compte de la coordination de l’activité gouvernementale.
Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait le point de la situation africaine et internationale.

Le ministre de l’Economie des Finances et du Plan a fait le point de la conjoncture économique nationale et internationale.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a rendu compte du suivi de la commercialisation arachidière et de la préparation de la campagne agricole.

Le ministre du travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les Institutions a présenté aux membres du Conseil, les statistiques du travail pour l’année 2017.

Le ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la Main d’œuvre a fait une communication axée sur le remplacement des mototaxis Jakarta par des tricycles modernes, un des cinq projets majeurs du Programme d’Urgence pour l’Emploi.

Le ministre en charge du Suivi du PSE a fait le point de l’état d’avancement des projets et réformes.

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le conseil a examiné et adopté :
 
  • le projet de décret fixant les salaires minima interprofessionnel et agricole garantis ;
 
  • le projet de décret fixant les règles d’organisation et de fonctionnement du fonds de garantie des Institutions de Prévoyance maladie (IPM).
 
Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :
  • Madame Khadidiatou Tall DIAGNE, précédemment Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en République Tunisienne, est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, avec résidence à Ouagadougou, en remplacement de Madame Anta Coulibaly DIALLO, appelée à d’autres fonctions ;
 
  • Monsieur Diène FAYE, Ingénieur halieute, précédemment Inspecteur technique au Ministère de la Pêche et de l’Economie maritime est nommé Inspecteur des Affaires administratives et financières au dit ministère, en remplacement de Mamadou Abibou DIAGNE, appelé à d’autres fonctions.
 
Le Secrétaire Général du Gouvernement,
            Porte-parole


Commentez maintenant

1.Posté par mayday le 16/05/2018 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers Frères propriétaires des télévisions,
Nous débutons le Ramadhan , Inch'Allah, demain , si nous sommes responsables de ce que noius regardons , vous étes responsables de ce que nous voyons. Aidez-nous , Fi Sabillilah, à profiter aux maximum des bienfaits du ce mois.
Les sketchs sont une manière de se moquer de l'Islam et je me permets de vous rappeler les paroles du Prophète, Sallahu Alayhi Wa Sallam:
""t le fait de se moquer de la religion fait partie de ces actes annulatifs de l’islam.

L’homme peut prier, jeûner, accomplir des actes d’obéissance, mais s‘il se moque de la religion ne serait-ce qu’une fois, par une parole, alors il sort de la religion et devient apostat, et il doit se repentir auprès d’Allah et rentrer de nouveau dans la religion.

Et s’il continue et ne se repent pas, il ne sera plus sur cette religion et la preuve est la Parole d’Allah (traduction rapprochée) :

«Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru» (At-Tawbah : 65-66).

Il s’agissait d’un groupe de croyants qui se moquaient du messager d’Allah, des compagnons et de la religion, on a alors révélé au prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) de les informer qu’ils avaient renié l’islam en raison de ce qu’ils avaient dit.

Ils sont alors venus s’excuser auprès du prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) en disant qu’il ne faisaient cela que pour plaisanter, pas pour se moquer de la religion, mais uniquement pour passer le temps, et Allah dit (traduction rapprochée) :

«Et si tu les interrogeais, ils diraient : “Nous ne faisions que bavarder et jouer.” Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ?”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru» (At-Tawbah : 65-66).

Il sont venus s’excuser auprès du prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) en disant :

« ô messager d’Allah, nous n’avons dit cela que pour plaisanter et passer le temps, nous ne voulions pas nous moquer de la religion ».

Mais le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) n’a pas accepté leurs excuses et il leur répondait comme Allah le lui a ordonné (traduction rapprochée) :

«Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ?”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru».

Le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ne disait rien de plus et ne s’est pas retourné vers celui qui est venu s’excuser, il ne faisait que lire ce verset car Allah le lui a ordonné (traduction rapprochée) :

«Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ?”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru».

Cela est très grave, et certaines personnes, surtout parmi les ignorants, pour plaisanter, en arrivent à se moquer de la religion et des religieux en les prenant en raillerie, en les rabaissant, ou en disant que cette religion est dure ou sévère, ou d’autres choses encore.

Celui qui dit cela ou des choses semblables est un apostat même s’il prie nuit et jour et jeûne indéfiniment.

S’il se moque ou rabaisse la religion, il devient mécréant apostat s’il ne se repent pas sincèrement, et il vit sur une religion autre que l’islam, de même s’il se moque d’un des Noms d’Allah, de la prière, de la zakat, du jeûne, du pèlerinage, de la sunna du messager comme le siwak, le fait de laisser pousser la barbe et de tailler les moustaches, ainsi que de tous les actes d’obéissance, même s’ils ne sont que recommandés et pas obligatoires.

Celui qui s’en moque est mécréant, car il se moque de la religion d’Allah.

Et Allah a rappelé que ce sont les hypocrites qui se moquent de la religion, lorsqu’Il dit (traduction rapprochée) :

«Et lorsqu’ils vont voir leurs diables», c'est-à-dire lorsque les hypocrites qui prétendent être musulmans vont voir les mécréants, les juifs et d’autres (traduction rapprochée) :

«Ils disent : nous sommes avec vous, nous ne faisons que nous moquer» (Al-Baqarah : 14)


2.Posté par Momo le 17/05/2018 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça y est: les intégristes nous tympanisent déjà, dès le 1er jour du Ramadan.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.