Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le gouvernement annonce une subvention de 34,5 milliards FCFA pour la campagne agricole 2011-2012 :

Vendredi 20 Avril 2012

Le gouvernement annonce une subvention de 34,5 milliards FCFA pour la campagne agricole  2011-2012 :
Le gouvernement a annoncé vendredi une subvention de 34,5 milliards de francs pour les besoins de la campagne agricole 2011-2012, un montant ‘’brut’’ qui prend en compte les semences, l’engrais et les pesticides, selon le Premier ministre Abdoul Mbaye.

Un conseil interministériel sur la campagne agricole s’est réuni le même jour autour du Premier ministre et des membres du gouvernement. La rencontre a vu la participation des producteurs, des services techniques, des partenaires techniques et financiers, etc.

Le gouvernement a convoqué cette rencontre ‘’plus tôt pour se mettre à l’abri de certaines urgences qui peuvent justifier certaines procédures exceptionnelles’’, a expliqué Abdoul Mbaye, rappelant que la campagne précédente n’a pas répondu aux attentes à causes d’une pluviométrie déficitaire et tardive et des problèmes de gestion.

’’Pour la présente campagne, le gouvernement a reconduit les mêmes objectifs’’, a-t-il souligné.

Une grande importance sera accordée au paiement des dettes qui seront épongées sur ‘’la base du service effectué certifié, conforme’’, a dit Abdoul Mbaye qui a annoncé une loi de finances rectificative qui en tiendra compte, au besoin.

Le Premier ministre a annoncé l’acquisition de semences aux meilleurs prix dans les procédures de transparence. Au besoin, le gouvernement va recourir aux ‘’procédures à définir’’ en fonction du code des marchés, si les délais ne le permettent pas, a-t-il indiqué.

Une commission de réception et de cession des intrants sera mise en place, a-t-il dit, invitant à redoubler de vigilance dans la distribution des intrants afin qu’ils profitent aux ‘’producteurs ciblés’’.

A cet effet, il a plaidé pour une implication de l’administration, des jeunes, des femmes et de la société civile.

’’Le gouvernement va encore poursuivre la réflexion’’, a indiqué Abdoul Mbaye qui a rappelé la nécessité de développer ’’une agriculture qui ne dépend pas des aléas climatiques, contribuant à la lutte co