Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le personnel de l’ Aps réclame la tête de leur agent comptable particulier

Vendredi 16 Janvier 2015

Le personnel de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) demande le départ de l’Agent comptable particulier (Acp). Ce, «au regard de ses résistances à revenir à une gestion orthodoxe, conformément aux exigences d’une gestion sobre et vertueuse prônée par les plus hautes autorités du pays», indique un communiqué.
 
 «Un audit s’avère d’autant plus urgent que M. Fall a reconnu les vices de procédures décelés dans la gestion comptable et financière de l’entreprise, les imputant toutefois à l’Acp, de même qu’il admet les sursalaires dont il s’est étonné de l’ampleur», lit-on dans le document.
 
Dans le texte, le personnel a aussi réclamé une «revalorisation salariale généralisée, accompagnée d’une indemnité de logement également généralisé, à l’instar des travailleurs de tous les autres médias publics». Ce, après avoir «tiré la morale de ces sursalaires indûment versés à un certain nombre d’agents». 
 
Le personnel de l’Aps estime que «si la Direction tenait à la transparence au moins autant qu’elle le proclame, la question de la revalorisation du salaire du Directeur général aurait pu être traitée par les services compétents pour imposition. Ce qui laisserait penser à une fraude fiscale manifeste».
 
Selon le document, le Dg de la boite lie la décision de revaloriser son salaire personnel à un décret présidentiel. Ce dernier, précise le communiqué, concerne également le Président du conseil d’administration (Pca) qui n’a pas bénéficié de cette mesure».
 
Le personnel tient aussi à l’annulation des deux derniers recrutements qui concernent des «proches du Dg et de l’Acp». Parce que, explique le texte, le Dg a régularisé trois journalistes et en a recruté deux autres, contrairement à ces déclarations.
 
Les travailleurs de l’Aps sont également invités à un port de brassards rouges le mardi prochain, compte non tenu d’actions futures à mener, parmi lesquelles un sit-in et un arrêt de travail éventuellement. Il a également réitéré son invite aux pouvoirs publics «à autoriser dans les plus brefs délais la conduite d’une mission d’audit et de vérification, à laquelle le Directeur général, M. Thierno Birahim Fall, dit totalement adhérer si l’on s’en tient à ces dernières déclarations». 

APS