Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Mame Mbaye Niang met en garde l’opposition : « le parrainage et l'ordre seront maintenus"

Vendredi 13 Avril 2018

Le ministre du Tourisme a fait face à la presse ce vendredi pour apporter sa position sur le parrainage. Mame Mbaye Niang s'est voulu clair, il déclare à qui veut l’entendre que « le parrainage sera maintenu, les libertés préservées» .


e ministre Mame Mbaye Niang n’a pas loupé l’opposition. Face aux journalistes ce vendredi dans un hôtel de la place, le ministre du Tourisme a déclaré que le parrainage sera maintenu. Il souligne, toutefois, qu’il (le gouvernement) «n’est pas un dictateur mais, il veut que cette réforme, demandée par son peuple, soit appliquée». 

«1 million 367 mille Sénégalais ont donné mandat lors du référendum, au président de la République d’exiger aux candidats à l’élection présidentielle le parrainage pour 1% discutable», déclare-t-il. Avant d’ajouter que «cette réforme est une modernisation de la démocratie, donc, il sera maintenu, l’ordre maintenu et les libertés préservées». 

Mame Mbaye Niang attaque les oppositions en les indexant de vouloir «nous submerger, nous déborder, nous empêcher de gouverner et d’apporter des solutions aux problèmes des Sénégalais et elle veut avec ses conspirations, déstabiliser le pays et ses institutions». 

 Mais, prévient-il, «on connait bien leurs pratiques qui consistent à essayer de rendre inaudible les actions fortes du président Macky Sall, elle (l’opposition) cherche à créer des scandales dans le but de tromper une opinion qui ne l'écoute plus ».   

D’un air très décisif, il persiste et signe que «l’Etat et le gouvernement prendront leurs responsabilités et ma qualité de Secrétaire national chargé des jeunes, notre parti politique, l’Alliance pour la République (Apr) prendra sa responsabilité». 

L’ancien ministre de la Jeunesse de lancer un appel à tous les Sénégalais à sortir des conspirations de l'opposition qui consistent à crier au scandale sur ce qui relève d’une application d’une commande du peuple sénégalais.

PRESSAFRIK