Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Marché nébuleux à la DGPSN : un milliard a été puisé dans les crédits alloués aux bourses de sécurité sociale

Lundi 2 Décembre 2019

Marché nébuleux à la DGPSN : un milliard a été puisé dans les crédits alloués aux bourses de sécurité sociale

La société Complexe seutou indou (Csi) aurait réussi la prouesse de livrer 700 tonnes de riz à Thiès, Saint-Louis, Kaolack, Ziguinchor, Sédhiou, Kédougou et Tambacounda le même jour où elle recevait la notification du marché. Eh oui, en fouillant dans les détails le marché d’achat de riz lancé par la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (Dgpsn), les auditeurs ont fait des découvertes renversantes. Comme ce milliard pris des crédits alloués aux bourses de sécurité sociale pour financer ce marché dont l’exécution est entourée d’un flou artistique.
 
En exploitant les rapports d’audit 2017 de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) le quotidien Libération révèle le flou artistique qui entourait un marché d’achat de riz pour la couverture présumée du Gamou et du Maouloud de la même année. Les détails de la procédure révèlent un autre scandale.

En effet, ce marché a été attribué en deux lots à Complexe seutou indou (196 millions de FCFA) et Socomi (803,8 millions de Fcfa). Après cette autorisation, de puiser dans les fonds destinés à payer les bourses de pauvres pères et mères de famille, la Dgpsn a, par lettre en date du 25 octobre 2017, sollicité l’avis de la Direction centrale des marchés publics (Dcmp) pour passer un à gré à gré avec Complexe seutou indou (Csi) et Socomi.

Le même jour, la Dcmp dit niet, estimant que l’urgence évoquée pour justifier une entente directe ne tenait pas la route. N’empêche, la Dgpsn a sollicité l’Armp pour arbitrage. Bien que d’accord avec la Dcmp, l’Armp autorisé les deux ententes directes.

PRESSAFRIK
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.