Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Mécontents contre Cheikh Béthio Thioune, les petits-fils de Serigne Touba déclarent: "Il ne parle que pour son intérêt et non celui du peuple”

Lundi 5 Mars 2012

Les petits fils de Serigne Touba réunis autour du collectif des jeunes marabouts sont très furieux après la sortie de Cheikh Bethio Thioune appelant ses talibés et sympathisants à voter pour le Président sortant Abdoulaye Wade. Dans leur conférence de presse du samedi 3mars, ces petits fils déclarent que « Bethio Thioune ne parle que pour son intérêt et non l’intérêt du peuple ».


Mécontents contre Cheikh Béthio Thioune, les petits-fils de Serigne Touba déclarent: "Il ne parle que pour son intérêt et non celui du peuple”
Après la sortie de Cheikh Bethio Thioune à la télévision, appelant ses talibés et sympathisants à voter pour le président sortant Maitre Abdoulaye Wade, c’est autour des petits fils de Serigne Touba d’entrer dans la danse. Mais cette fois ci, en appelant à voter contre Abdoulaye Wade et déplorer l’«attitude décevant»de Cheikh Bethio.

Dans leur conférence de presse du samedi 3 Mars dans les locaux d’un hôtel de la place, Serigne Modou Mbackè déclare que «Bethio à reçu 700 millions des mains du chef de l’état, ainsi qu’un terrain que l’impôt et domaine estimé à 1milliard 400 ». Et d’ajouter ; « ce que «Bethio à dit n’engage que lui, non la confrérie mouride, il ne parle que pour son intérêt pas celui du peuple», lance à nouveau Serigne Modou Mbackè avant de rappeler à ce dernier que les rêves ne peuvent construire le pays.

Par ailleurs, Serigne Modou Mamoune Mbackè estime que la manière dont Abdoulaye Wade montre son appartenance au mouridisme crée des divergences entre les confréries, ce qui n’est pas leur souhait. C’est pourquoi il appelle les Sénégalais à voter pour un Président qui mettra sur un pied d’égalité toutes les confréries.

«Si Abdou Diouf qui avait offert à Serigne Saliou Mbackè les champs de khelcom où travaillent des milliers de personnes a quitté le pouvoir, pourquoi pas Abdoulaye Wade?», se demande Abdoulahat Touré qui à voulu aussi clarifier leur position sur la déclaration de Macky Sall qui disait que les marabouts étaient des citoyens. Il affirme être en phase avec lui s et se dit citoyen d’abord avant d’être chef religieux.


Marianne Siva DIOP (Sud quotidien)