Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

NAUFRAGE EN MAURITANIE : LE TÉMOIGNAGE GLAÇANT D’UN RESCAPÉ

Samedi 7 Décembre 2019

NAUFRAGE EN MAURITANIE : LE TÉMOIGNAGE GLAÇANT D’UN RESCAPÉ

«Nous étions exactement 195 dans l'embarcation. Nous avons tous embarqué à Barra, en Gambie, après avoir rencontré les passeurs. J'ai payé 300 000 Fcfa. Nous avons pris la mer le 27 novembre. 


Nous étions motivés parce qu’on a dit qu’une autre embarcation, qui avait quitté quelques jours plus tôt, était arrivée en Espagne. Mais voilà, à un moment donné, on n’avait presque plus d'essence, parce qu’on s’était perdu et deux des trois Gps étaient tombés en panne.

Par chance, le conducteur de l'embarcation a réussi à rallier les eaux mauritaniennes. Il a dit qu’on allait se rapprocher de Nouadhibou pour trouver de l'essence, mais il a heurté un rocher.

Comme nous n'étions pas loin des côtes, beaucoup comme moi ont sauté de l'embarcation, qui commençait à prendre de l'eau, pour nager.


C'était l'horreur et les gens criaient de partout. Plusieurs passagers ont trouvé la mort parce qu'ils étaient coincés sous l’embarcation», a recueilli en exclusivité, par téléphone, Libération d’un rescapé sénégalais se trouvant présentement à Nouadhibou, en Mauritanie.
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par marc le 07/12/2019 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quand vont-ils comprendre qu'a part la mort en Europe ils seront exploités et devront travailler pour un salaire
de misère il y a tellement de potentialités en afrique

2.Posté par Tintin le 07/12/2019 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
...meme pour un salaire de misère pas sûr qu'ils trouvent un travail !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.