Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

« Nous ne reculerons pas (…) l’ADC a fait preuve d’un comportement irrespectueux », assure Ndioro Sow, président du Conseil de Quartier de l’Hydrobase.

Mercredi 28 Août 2013

Ndioro Sow, président du Conseil de quartier de l'hydrobase
Ndioro Sow, président du Conseil de quartier de l'hydrobase
On en sait plus sur les raisons de la grogne des populations de l’Hydrobase contre la construction d’un dépotoir d’ordures à l’hydrobase, juste après les cimetières.

Ce matin, Il a fallu une intervention et médiation du Préfet Alioune Badara Samb pour que les populations refoulent leur colère.
Joint après les manifestations, Ndioro Sow, président du Conseil de quartier de cette localité a dénoncé « une décision unilatérale, sans concertation » de l’Agence de Développement Communal (ADC) qui, selon lui avait bien reçu par lettre, le refus catégorique de son Conseil pour la construction de ce dépotoir.

« L’ADC qui devait assurer la bonne santé de nos populations, cherche à nous exposer aux maladies. Ce site se trouve en face d’un terrain et du centre de transformation de produits halieutiques. Du coté du fleuve comme de la mer, l’hydrobase par les ordures alors que ce site balnéaire doit être une forte affluence touristique », explique M. Sow.

« Nous déplorons l’absence de communication de la Commune qui entame un projet aussi important sans en discuter avec les populations. L’ADC a fait preuve d’un comportement irrespectueux », soutient-il en indiquant qu’aucune concertation n’aboutira à la construction.

Toutefois, la Mairie dément l’idée d’installer un dépotoir d’ordures dans ces lieux. « La mairie n’envisage pas d’installer une décharge publique à Hydrobase. Il y a seulement que notre pelle mécanique est en panne causant un amoncellement d’ordures ça et là’’, déclare Vieux Gaye, le chargé de communication dégage de la Commune.

‘’Nous les comprenons et nous cherchons à louer une pelle pour suppléer la nôtre qui est trop usitée. Et quand elle est en panne, ce sont ces genres de problèmes que nous rencontrons’, a-t-il dit à notre confrère de l’Agence de Presse Sénégalaise( APS).

De sources sures, nous apprenons que le Conseil de quartier et les manifestants rencontreront demain matin, le Préfet de Saint-Louis pour la poursuite des négociations.