Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Nucléaire iranien: Trump a menacé les Européens, selon le «Washington Post»

Jeudi 16 Janvier 2020

Paris, Londres et Berlin ont annoncé le 14 octobre déclencher une procédure contre l'Iran pour qu'il respect ses engagements pris dans le cadre de l’accord de Vienne. Selon le Washington Post, se cachait derrière cette initiative européenne un ultimatum de l’administration Trump.


Nucléaire iranien: Trump a menacé les Européens, selon le «Washington Post»

Une source du Washington Post parle d'« extorsion ». Selon le quotidien américain, Donald Trump a fait clairement du chantage à Paris, Londres et Berlin, les menaçant de nouvelles taxes sur l'importation des voitures européennes s'ils n'enclenchaient pas le mécanisme de résolution des différends avec l'Iran.

La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, les trois pays signataires de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, se sont exécutés. Mardi 14 janvier, leurs ministres des Affaires étrangères ont annoncé conjointement engager une procédure contre l’Iran . Celle-ci contraint la République islamique à se conformer au texte de l’accord sur le nucléaire, sous peine d'un retour des sanctions internationales.

Rien ne dit cependant que le chantage américain était nécessaire, car les Européens avaient signalé depuis plusieurs semaines leur intention de déclencher ce mécanisme de règlement des différends, note le quotidien américain.

Car Téhéran, étranglé par les sanctions américaines, a renoncé à ses engagements qui garantissaient, jusque-là, que son programme nucléaire civil ne se transforme pas en programme militaire avec, à la clé, le développement d’une bombe atomique.

RFI
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.