Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

OPINION| Non à la jurisprudence Tandian (par El Hadji Moctar Guéye, président de l'Entente Réveil Guet Ndar Mol)

Mercredi 7 Août 2013

OPINION| Non à la jurisprudence Tandian (par El Hadji Moctar Guéye, président de l'Entente Réveil Guet Ndar Mol)
La finale de Play off de basket Ball féminin devant opposer l’équipe du Duc à celle du SLBC programmée le Samedi 03/08/2013 sanctionnée par un forfait en faveur du DUC, a révélé un scandale sans précédent dans le paysage sportif Sénégalais.

En effet, de mémoire, on n’a jamais vu un Président de fédération sportive s’immiscer de la sorte ouvertement dans un contentieux, à la place des membres des commissions spécialisées.

A l’évidence, des éléments troublants qui se sont déroulés lors des derniers événements sportifs nous autorisent à croire que la Fédération Sénégalaise de Basket a pris fait et cause pour le DUC, à savoir :

- des sanctions ont été prononcées contre le DUC suite aux incidents notés lors de la finale de la coupe du Sénégal (filles), occasionnant des menaces proférées par le DUC (retrait de toutes les finales à venir).

- désaveu public du Président aux membres du bureau fédéral qui après avoir pris connaissance des différents rapports relatifs au déroulement du match, ont pris des sanctions à la mesure des fautes commises par l’équipe fautive ; malgré son absence, le président s’est permis de tendre la perche à l’équipe du DUC et s’est illustré par des compromissions très douteuses pour tout simplement les ramener à ne point mettre leurs menaces à exécution(retrait des autres compétitions).

- enfin suite à la présentation des équipes sur le terrain le jour de la finale, Monsieur le Président Tandian donne raison au président du Duc qui a posé un préalable pour que son équipe puisse participer à la finale, à savoir l’annulation de la licence de Mlle Oumou Khairy Thiam de SLBC, pourtant libérée comme les autres joueuses de l’équipe nationale, pour défendre les couleurs de son club. Ainsi à quelques heures du coup d’envoi, les dirigeants du SLBC reçoivent une lettre d’annulation de la dite licence et le Duc fut déclaré vainqueur par forfait, parce que SLBC a décidé comme le droit le lui permet, de maintenir la joueuse sur leur liste.

C’est cela qui est inélégant Monsieur le Président mais chose plus grave, demain si cette affaire n’est pas gérée comme il se doit, des dirigeants s’opposeront à la participation à des rencontres sportives de joueurs(es) au nom de la « JURISPRUDENCE TANDIAN »
Sportivement .

El Hadj Moctar GUEYE Président de l’Entente Réveil Guet Ndar Mol Saint Louis Co- signataire de l’acte de fusion du SLBC.