Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Ousmane SONKO : "J’ai pardonné à Adji Sarr mais ..."

Samedi 13 Février 2021

Ousmane SONKO : "J’ai pardonné à Adji Sarr mais ..."
Le leader du Pastef Ousmane Sonko s’est encore une fois prononcé sur l’affaire Sweet Beauté Massage. Lors de sa rencontre avec les femmes de son parti qui étaient venues lui apporter leur soutien dans cette affaire, le leader des "Patriotes" a témoigné toute sa reconnaissance et sa surprise à l’endroit de tous les Sénégalais mais également des communautés religieuses.

L'ancien candidat à la présidentielle reste cependant sur sa position. Il défend toujours la thèse du complot ourdi par le pouvoir.

Par ailleurs, il déclare avoir pardonné à son accusatrice Adji Sarr qui selon lui a été manipulée par des personnes beaucoup plus fortes qu’elle.

Regardez la vidéo



Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Cheikh ngom le 14/02/2021 00:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Demeure au service de ton seigneur et il t''accordera d''avantage joie et sécurité. Patience et prudence président merci.

2.Posté par Linda Mujer le 14/02/2021 04:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu n'es pas encore "sorti de l'auberge" et tu veux pardonne. Mais à qui? Charité bien ordonnée commence par soi-même! Tu fréquentais au moins un bordel connu, avec pignon sur rue, au point de te retrouver dans une sordide affaire de viol présumé ou très probable. On ne t'a encore absous, ni judiciairement ni moralement ( pour ceux qui respectent encore ce mot) , mais te voilà, une nouvelle foi, affalé dans un fauteuil, bras ouverts et cuisses dansantes, pour proclamer "Je pardonne!" On croit rêver! Tu te prends pour qui? Un abbé? Alors chez toi, ce serait "Faites ce que je dis maos ne faites pas ce que je fais!" Sache que si les souris ne raffolaient pas du fromage, le piège qui porte leur nom n'aurait eu aucun succès depuis des millénaires. Ce qui veut dire que ceux qui t'auraient piégé, si piège il y eut, savaient très bien où te débusquer. Sonko, le mot honte n'existe-t-il pas dans ton dialecte natal? Mal au dos, disais-tu? Tu n'effectues donc pas tes cinq prières musulmanes et quotidiennes, une véritable gymnastique? Ou alors t'en acquittes-tu à la manière des vieilles dames percluses de rhumatismes? Pour un Ibadou, la déchéance!

3.Posté par Linda Mujer le 14/02/2021 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petite correction "...faites ce que je dis mais..." Mea culpa.
Ce qui me permet d'ajouter ceci: Sonko, un camouflé qui, en public, m'a-t-on dit, ne serrait jamais la main d'une femme... Evidemment! Les femmes, il se les réservait à portes closes, et même très closes ,comme au lupanar où il avait ses habitudes. Alors là, c'était "Tripotez-moi! Malaxez-moi! Faites de moi une pâte à tarte! A qui mieux mieux, à quatre ou six mains!" Oh, le gourmand! Certes, à la maison Monsieur abritait deux épouses mais, en Islam, polygamie ne veut pas dire partouze. Là, c'est chaque épouse chez elle, pour elle, dans un système de tours aussi bien réglé que du papier à musique. Les pervers insatiables n'ont qu'à aller chez les professionnelles.

4.Posté par Xunxunöor le 17/02/2021 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
''Thèse du complot ourdi par le pouvoir''? A supposer qu'il s'agisse de cela (ce qui est de bonne guerre dans ce monde de requins politiciens), il s'est laissé bêtement piéger...Et il lui sera fort difficile de s'en sortir tout propre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.