Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

PROJET DIAPALANTÉ DE L’ONG LE PARTENARIAT : une belle matérialisation du respect du plan de sauvegarde de Saint-Louis.

Lundi 16 Novembre 2015

L’ONG le Partenariat a organisé, le mardi 20 octobre, une visite de présentation et d’échanges autour du chantier du projet « Diapalante », situé sur l’ile Saint Louis au croisement entre le quai Giraud et la rue Potin en face du petit bras du Fleuve. Cette rencontre a regroupé des partenaires techniques et institutionnels locaux impliqués dans la construction de ce siège de l’antenne de la coopération décentralisée du Partenariat, dans un secteur sauvegardé de l’île Saint-Louis, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.


L'adjoint au maire Balla GUEYE, les représentantes de CCAK, du CRDS et des étudiants de l'UGB visitent de chantier.
L'adjoint au maire Balla GUEYE, les représentantes de CCAK, du CRDS et des étudiants de l'UGB visitent de chantier.
Le projet de construction est l’aboutissement d’une longue réflexion menée pendant plusieurs années avec les architectes ayant participé à l’élaboration du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de l’île Saint-Louis (PSMV).
 
Présent depuis plus de 30 ans au Sénégal et à Saint-Louis, l’association a souhaité marquer son attachement à la coopération avec le Sénégal et la ville de Saint-Louis, par la construction d’un bâtiment à vocation sociale (centre d’insertion pour les jeunes en difficultés), et architecturale en réalisant une construction neuve s’inscrivant dans le cadre de l’application du PSMV. Le bâtiment servira également de centre de ressources pour la coopération franco-sénégalaise et les locaux de l’association.
 
L’édifice a également pour objectif de servir de support à la présentation des activités menées par l’ONG dans la région du Fleuve notamment en ce qui concerne les thématiques du développement durable ou de l’adaptation aux changements climatiques (utilisation de matériaux locaux, économies d’énergies…).
 
La présentation des différentes étapes du projet par les architectes (Suzanne Hirschi de l’Ecole d’Architecture de Lille) et des spécialistes de la rénovation du patrimoine historique classé (Michel Bellanger et les compagnons du devoir), a été l’occasion de revenir sur différents points de la politique de Sauvegarde et de mise en valeur de l’île Saint-Louis.
 
Cela concerne notamment, les procédures de dépôt et de suivi des permis de construire, l’importance de l’encadrement des entreprises locales par des ouvriers spécialisés (un compagnon du devoir français, maçon de formation, accompagne les ouvriers tous les jours sur le chantier), la qualification et la formation des entreprises locales.
 
Les architectes ont insisté sur l’importance de respect de la réglementation urbaine en vigueur et le souci d’une réinterprétation contemporaine et locale de la maison Saint-Louisienne.
 
Cette initiative novatrice est aussi l’occasion d’expérimenter l’emploi de matériaux innovants et durables comme la Brique de Terre Compressée (BTC), un matériau obtenu avec l’argile extraite de carrières locales sera utilisé pour ses capacités thermiques.
 
Sa réalisation sera faite avec des ouvriers et maçons issus des centres d’insertion et de formation de l’ONG Village Pilote de Dakar.
 
La présence de nombreux étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, encadrés par le Centre de Recherche et de Documentation du Sénégal (CRDS) a été l’occasion de sensibiliser les étudiants à la réalisation de ce type de projet.
 
L’association le PARTENARIAT par la voie de son président, Jean Claude POLLEFOORT, et de son coordinateur au Sénégal Nicolas DUPUY, a salué l’implication positive et l’engagement dynamique des partenaires internationaux et locaux qui contribuent à la réalisation de ce projet emblématique à Saint-Louis, et notamment, l’État du Sénégal, la Commune de Saint-Louis, l’Agence de Développement communal, les services techniques de la ville, le Bureau du Patrimoine, les services de l’Urbanisme et les partenaires techniques intervenant sur ce projet, les architectes Suzanne HIRSCHI, Laurent BIOT, Clément VERFAILLES, Xavier RICOU et tous les partenaires contribuant à sa réalisation.
 
La réception des travaux est prévue pour le début de l’année 2016.


NDARINFO.COM