Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Pour la délocalisation du stade Me Babacar SEYE et la construction d'un stade Omnisport à Saint-Louis

Lundi 10 Mai 2021

Le Gouvernement du Sénégal a inscrit la promotion du Sport au rang de ses priorités. Cette orientation découlant de la volonté du Chef de l’Etat de donner une réponse pertinente et globale au sport s’est déjà traduite par un certain nombre de mesures d’ordres pédagogique, institutionnel et financier. Eu égard à ces enjeux, l’Etat du Sénégal en a fait des axes stratégiques de sa politique de développement économique et social. 

Ainsi, la pratique sportive, l’encadrement et la formation des cadres et jeunes sportifs et le développement d’infrastructures modernes dans toutes les régions du Sénégal constituent des réponses à la forte demande des sportifs et des populations.

Les sports et les loisirs occupent une place importante dans le développement humain. Ils contribuent et participent tous les deux au développement physique, social, intellectuel de la personne mais à son épanouissement et bien être.
Le développement du sport à Saint-Louis a été toujours la préoccupation des dirigeants, des autorités locales et des sportifs de manière générale.

En conférant aux collectivités territoriales  des responsabilités et des prérogatives nouvelles, la loi de décentralisation touche aux enjeux fondamentaux de l’aménagement du territoire et du sport et opère une nouvelle distribution du pouvoir et  une modification du rôle respectif des partenaires. Ces nouvelles entités publiques ont donc des responsabilités majeures sur la détermination des politiques sportives.

Les collectivités territoriales de la région ne semblent pas ignorées non plus de tels enjeux. C’est pourquoi, elles ont placé ces deux sous-secteurs au cœur de leur politique de développement local. Cela d’autant plus que leurs cibles portent en général sur des catégories bien représentées au sein de la population régionale (0-5 ans, 6-12 ans, 13-35 ans, et au-delà de 35 ans).

Se fondant sur les données statistiques du  Service régional des sports de  2010,  la région de Saint –Louis comptait 44 Aires de jeu, 15 Terrains Clôturés, 02 Stadium, 14 Stades.

Parmi ces infrastructures le Département de Saint-Louis se taillait la part du lion avec  06 Stades, le Département de Dagana 04 Stades et le Département de Podor 04.

Le stock infrastructurel pour la commune se résumait à  2 stades dont 1 non fonctionnel (le Stade Maitre Babacar Séye délabré et vétuste), d’un stadium et de deux terrains de football clôturés dans un état de délabrement avancé.
Au niveau de la pratique des sports, la quasi-totalité des disciplines est présente au niveau de la commune et regroupe 223 organisations sportives dont 96 ASC, 37 écoles de football, 17 clubs de football et 6 clubs de basket etc…

 Ce diagnostic présente pour la Région de Saint-Louis en général  et la commune une insuffisance criarde  d’infrastructures sportives.

Il est aujourd’hui de notoriété que le sport ne peut se développer en l’absence d’infrastructures sportives en qualité et en quantité. Les infrastructures sportives constituent le socle sur lequel doit reposer tout projet de promotion et de développement sportif.

La loi portant Charte du Sport garantit à chaque sénégalaise et sénégalais la possibilité de pratiquer le sport de son choix en tout temps et en tout lieu, en tenant compte de ses capacités physiques et de sa motivation professionnelle.
Ainsi pour la mise en œuvre de cette nouvelle approche les communes ont un  rôle prépondérant à jouer  dans le développement du sport à la base grâce à:
  • La construction, la gestion, l’entretien et la maintenance des infrastructures sportives,
  • L’aménagement d’espaces de loisirs pour les jeunes.
 
En effet, le développement des activités sportives induit par l’émergence  de nouveaux établissements humains (des villes, des  quartiers etc..) et l’élargissement de la population de jeunes  ont favorisé l’apparition de nouvelles organisations sportives  à caractère associatif public et privé. C’est cette situation qui explique la prolifération des clubs de la région  évoluant dans le mouvement navétanes et dans le championnat national.

Le Premier Magistrat de la ville de Saint-Louis  Monsieur Amadou Mansour Faye en bon  sportif avec son sens de l’anticipation et  à travers sa Vision :‘‘     ENSEMBLE POUR LE DEVELOPPEMENT DE SAINT-LOUIS‘‘ par la  Démocratisation de l’accès aux services sociaux de Base pour une meilleure prise en charge des problèmes de l’éducation , la promotion de la culture et des sports et loisirs veut délocaliser le Stade Maitre Babacar Séye et construire un Stade omnisport moderne répondant aux normes de la FIFA afin de participer au développement sportif de Saint-Louis et assurer aux générations futures une  infrastructure de qualité.
 
Un projet si important pour les populations de la Région de Saint-Louis et de la commune car permettant de résoudre ce déficit  en  infrastructure sportive que des générations ont vécu.
 
Conscient des enjeux du développement du sport dans la région  pour le court long et moyen terme  nous ne pouvons que féliciter et soutenir le Maire et l’ensemble de son équipe municipale pour mettre corps ce projet de construire un stade moderne et multifonctionnel.
 
Monsieur Amady Diallo
Conseiller Municipal
Commune de Saint-Louis

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Amadou S. Kane - CCR le 11/05/2021 07:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La construction d''infrastructures sportives modernes, en particulier d''un grand stade omnisports de dernière génération capable d''abriter des compétitions internationales (comme la CAN de football), est plus que nécessaire pour la région de St-Louis.

2.Posté par BA Meusseikh le 11/05/2021 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais NON au sport africain pour soutenir l'industrie du sport en Europe. Nous ne sommes toujours pas capables de construire nous-mêmes nos stades. Un ambitieux tailleur lougatois des années 80, s'était lancé dans la confection d'équipements sportifs (maillots, survêtements marque Sollu) mais toutes ces productions n'étaient pas homologués, jugées non conformes aux normes européennes. Nous, nous devons seulement courir après les ballons, être des athlètes de haut niveau mais nous ne devons pas nous impliquer dans le business du sport. Donc arrêtons d'être des faire-valoir de l'industrie européenne du sport .

3.Posté par moussé bar faye le 11/05/2021 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
excellente contribution qui éclaire davantage sur les véritables enjeux de la construction de nouvelles infrastructures sportives dignes des domou ndar.Merci Mr le Maire pour cette vision éclairée les ndar ndar se reconnaissent en vous. bonne continuation Mr Diallo on a besoin de telle contribution pour une parfaite maitrise de la décentralisation.

4.Posté par Ibrahima Diagne le 11/05/2021 22:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très pertinent Amady Diallo, j''ai trouvé un grand plaisir à te lire jusqu''au dernier mot. Votre raisonnement est cohérent et s''appuie sur des données fiables. Nous devons encourager notre maire dans son ambitieux projet pour notre chère ville.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.