Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Présidentielle 2012: le matériel électoral réceptionné à Saint-Louis

Jeudi 2 Février 2012

Un lot de matériel électoral destiné à l’organisation du scrutin présidentiel prévu le 26 février prochain a été réceptionné, hier, à Saint-Louis. Il comprend des urnes et isoloirs qui seront déployés dans les départements de Saint-Louis et Dagana qui comptent respectivement 131.149 et 106.409 électeurs.


Présidentielle 2012: le matériel électoral réceptionné à Saint-Louis
Tout le matériel électoral destiné aux départements de Saint-Louis et Dagana, à l’exception des bulletins de vote, a été réceptionné. Il s’agit, selon le gouverneur de la région, d’un premier lot qui devrait ainsi déclencher la mise en œuvre du plan de support logistique à l’élection présidentielle du 26 février prochain. « Nous avons reçu pour Dagana et Saint-Louis 546 urnes, 562 isoloirs, 496 bâtonnets de cire, 496 ciseaux, des cachets, des caisses poubelles et des rideaux », a fait savoir Mouhamadou Moustapha Ndao qui précise : « nous en avons suffisamment, car à chaque fois qu’on nous donne du matériel, nous avons une marge de sécurité. Nous gardons donc une partie dans la région et entreposons l’autre partie dans les préfectures et sous-préfectures ». Ce matériel sera dispatché dans les 296 lieux de vote et 496 bureaux des départements de Saint-Louis et Dagana, celui du département de Podor, ayant déjà été directement acheminé compte tenu de la distance. « Saint-Louis va recevoir son lot, à charge pour le préfet de le donner aux sous-préfets.

Pour ce qui est de Dagana, ils sont convoqués pour prendre leur matériel afin de pouvoir le déposer au niveau des arrondissements », a souligné le gouverneur. S’agissant des bulletins de vote et autres paperasses, le chef de l’exécutif régional a assuré qu’ils seront reçus à temps. « Nous avons reçu l’assurance des autorités que ce matériel sera réceptionné à temps pour pouvoir être évacué au plus tard vingt quatre heures avant le scrutin, comme le recommande d’ailleurs la loi électorale. Et nous ferons tout pour respecter ce délai », a indiqué Mouhamadou Moustapha Ndao.

Samba Oumar FALL
Le Soleil