Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Projet Sen Ethanol dans le oualo: 3000 emplois à crée d'ici fin 2013.

Jeudi 28 Mars 2013

Projet Sen Ethanol dans le oualo: 3000 emplois à crée d'ici fin 2013.

Les responsables du volet social, développement durable et environnemental du projet Sen Etanhol, en sont actuellement à plus de 1100 consultations médicales gratuites sur le site de Yétty Yone, a déclaré récemment un proche collaborateur du Dr Antonio Peschi.

En présence de Mme Fatimata Coudy Sy Diallo, responsable du développement durable et environnemental, les ingénieurs et techniciens de ce projet sénégalo italien ont fait visité à la presse, le chantier de construction d'un poste de santé qui doit être réalisé dans les plus brefs délais sur le site de Yetty Yone, pour un coût global de 25 millions Cfa, au profit des populations des villages environnants et autres localités de la communauté rurale de Gnith.

La visite guidée des réalisations de ce projet, supervisée par Mme Basse et Mme Coudy Sy Diallo, a permis aux journalistes de visiter le container installé sur le site et qui sert, en attendant la mise en service de ce poste de santé, d'infirmerie.

Dans ses explications, Dr antonio a précisé que les populations bénéficiaires de ce projet et autres patients consultés régulièrement, souffrent en général d'anémie, de parasitisme, de bilharziose et autres pathologies constatées dans cette zone où les responsables de ce programme s'organisent pour assurer les évacuations sanitaires vers lesz structures sanitaires de Richard-Toll, Ndioum et Saint-Louis.

A quelques encablures de ce site, un champ de 100 ha tournesol est bien aménagé et emblavé. Après les opérations de semis, Pape Niang et ses ouvriers agricoles en sont au stade de la germination.Le développement végétatif, selon ce dernier, est très satisfaisant.

Ici, a-t-il souligné, le projet fait travailler tous les jours plus de 500 jeunes, moyennant un salaire qui tourne autour de 3000 F par jour et par personne.

A encroire Pape Niang, les habitants de ces villages de Gnith commencent à adhérer massivement à ce projet en acceptant de mettre définitivement un terme à l'exode rural.

Ces jeunes, a-t-il précisé, se sont rendus compte non seulement des nombreuses opportunités de création d'emplois offertes dans le cadre de la mise en oeuvre de ce projety, mais, aujourd'hui, ils s'activent de toutes parts pour empêcher le travail de sabotage entrepris par certaines personnes mal intentionnées qui tentent de faire chanter les responsables de ce projet.
Cette visite guidée à pas de charge, a également permis de faire un saut au village de Oumar Samba Malal Bâ et à Mbayène pour écouter et entendre le jeune Lamine Gueye énumérer les retombées et autres impacts économiques et sociaux de ce programme.

Le centre de couture, aménagé et équipé pour les femmes, la clôture réhabilitées du cimetière de Colonazt, le nouveau daara de ce site, les cultures fourragères et autres réalisations de ce projet, ont été visitées.

Les responsables du programme ont laissé entendre qu'aujourd'hui, l'exécution du projet se déroule en trois phases.
Il y a d'abord la production de produits agricoles destinés au marché local (maïs, tournesol, arachide, etc) pour approvisionner les industries locales d'huilerie, mais aussi pour l'exportation vers l'Europe. une partie de la production est transformée en aliments de bétail. Senhuile accompagne aussi l'Etat dans la reconstitution du capital semencier. a cet effet, une convention a été signée avec l'lSra pour l'accompagnement technique. Ensuite, il y a la production de patates douces destinées à être transformées en sucre, éthanol, aliment de bétail et amidon, toujours destinés au marché local.

Enfin, la troisième phase devrait intervenir pour accompagner la transformation du surplus de production de viande et de lait issu de l'élevage intensif, occasionnée par la qualité et la quantité de l'aliment de bétail mis gratuitement à la disposition des éleveurs de la zone du projet.

En effet, ont-ils souligné, le projet devra contribuer à intensifier l'élevage en promouvant la sédentarisation des éleveurs et l'amélioration des produits d'origine animale.

Le projet, selon l'équipe de Mme Basse, a un impact réel sur le développement économique de la région, avec d'abord la création de 8500 emplois, dont 2500 à 3000 seront déjà opérationnels d'ici la fin de 2013. Aujourd'hui, il y a 500 journaliers sur le site et 80 permanents, sans oublier les emplois indirects, ainsi que l'impact sur le commerce local, mais aussi, les services de restauration, de transport, etc. Au niveau macro économique, l'exportation de produits agricoles générera des recettes pour l'économie nationale et atténuera le déficit de notre balance commerciale.

Le groupe Sen Ethanol consacre 9% de son budget annuel au volet social. Ce qui a déjà permis la mise en place un centre de santé déjà fonctionnel, la gratuité des soins, des médicaments et des analyses, une campagne de vaccination contre les bilharzioses, le démarrage de la construction de 37 écoles et de daaras modernes, la dotation de fournitures scolaires, la dotation de machines à coudre et le renforcement de capacités pour les femmes, le transfert de technologies dans le doamaine de la mécanique et de la conduite d'engins agricoles au profit des jeunes, la construction de latrines, la pisciculture, la production de carpes et de crustacés au profit des populations locales.

Mbagnick Kharachi Diagne

Cliquez ici pour Répondre au message ou le Transférer.