Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Quartier spécial de Sébikotane : pourquoi Guy Marius, Birame Soulèye, et Cie y ont été transférés

Lundi 15 Mars 2021

Quartier spécial de Sébikotane : pourquoi Guy Marius, Birame Soulèye, et Cie y ont été transférés
Les détenus Guy Marius Sagna, membre du collectif « Ñoo Lank », Birame Soulèye Diop, Administrateur du parti Pastef, Abass Sall de Pastef Dakar, Assane Diouf ont tous été transférés au quartier à haute sécurité de Sébikotane. Leur camarade Clédor Séne lui a été transféré à la prison du Camp Pénal de Libérté 6.

En effet, tout ce beau monde, après avoir écopé de leurs mandats de dépôt, était incarcéré au Cap Manuel avant de se retrouver à Sébikotane. Et la raison est simple. Selon les informations de Dakaractu, avec l’avènement de la crise sanitaire du Coronavirus, les autorités pénitentiaires ont érigé la Mac du Cap Manuel en une prison de mise en quinzaine, donc de transit. Au-delà des 15 jours d’observation, les détenus sont transférés dans les autres maisons de correction de la région de Dakar.

C’est le cas dernièrement du « pasteur » Jean Etienne Dacosta appelé le « berger », et qui dirigeait un groupe de prière dénommé « Faiseur de joie ». Placé sous mandat de dépôt à la prison du Cap Manuel suite à une information judiciaire demandée par le ministère public pour viol et charlatanisme, il a été aussi au-delà des délais d’observation, transféré aussi à Sébikotane.

La nouvelle prison de Sébikotane, qui compte une quarantaine de chambres, fait partie d’un vaste programme de construction de prisons à travers le pays. C’est dire qu’elle offre en termes de confort, encore rien de connu dans nos prisons. Selon les informations que nous avons obtenues, les chambres sont modernes. Équipés de télévision, les prisonniers disposent de lits individuels. En plus les chambres sont spacieuses et permettent des activités de détente. L’administration pénitentiaire a voulu donc assurer pour les prisonniers des récents débordements de l’affaire « Sweet Beauté », des conditions idoines de détention en attendant leur jugement.

Dakaractu
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.