Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Rareté de l'urée dans la vallée: Les riziculteurs dans le désarroi

Jeudi 8 Septembre 2011

Rareté de l'urée dans la vallée: Les riziculteurs dans le désarroi
La campagne hivernale de production rizicole dans le delta et la vallée du fleuve Sénégal risque d'être compromise. Les paysans sont dans le désarroi. Non seulement ils sont confrontés à d'énormes difficultés pour respecter le calendrier cultural et appliquer les différents itinéraires techniques, mais ils ne disposent pas au moment opportun de la quantité d'engrais dont ils ont souvent besoin pour développer leurs cultures.
Pour ce qui est de cette présente campagne de production rizicole, plus de 30.000 hectares emblavés depuis deux mois ne donneront pas grand-chose du fait d'un manque criard d'urée qui devait être utilisé dans ces périmètres comme engrais pour doper la production.
Déplorant cette situation avec la dernière énergie, les responsables des organisations paysannes de la vallée, notamment, celles de Mboundom Barrage, Tack Gagne, Ross-Béthio, Tilène, Ndiaye Mbéress, Ndiuongue, Mbodiène, Pont Gendarme etc, ont organisé hier une marche pacifique et bloqué la circulation sur la route nationale n°2 à hauteur de Tilène pour exprimer leur mécontentement.
Très en colère, hargneux, survoltés et résolument engagés à tout mettre en oeuvre pour obtenir cette urée, les manifestants ont laissé entendre que si rien n'est fait par le gouvernement pour résoudre ce problème pressant d'approvisionnement en engrais, cette campagne de production rizicole va engendrer des conséquences désastreuses.
Ils ont tenu à préciser que ces 30.000 ha mis en valeur depuis une soixantaine de jours ne pourront pas donner les rendements escomptés. Du fait de la rareté de l'urée dans le marché de l'engrais, les cultivateurs du delta et de la vallée du fleuve Sénégal ont du mal à pratiquer correctement la riziculture en cette période hivernale. L'absence de l'urée dans les parcelles rizicoles a porté un lourd préjudice au développement végétatif des cultures qui devait être actuellement au stade de floraison.
Arborant des brassards rouges, les riziculteurs ont marché et bloqué la circulation routière à hauteur du village de Tilène pour attirer l'attention de l'Etat sur la nécessité et l'urgence de les aider à disposer d'un stock important d'urée.
Si l'urée n'est disponible dans un délai de 5 à 10 jours dans les champs de riz, ont-ils enfin souligné, les riziculteurs de la région Nord vont à coup sûr enregistrer la plus mauvaise campagne de production rizicole dans la vallée.

Mbagnick Kharachi Diagne