Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Retrait de l'agrément de l'Ong Lead Afrique: L’Etat traque 350 millions F Cfa présumés de "Y en marre" et met en demeure "Oxfam" et "Enda"

Lundi 19 Novembre 2018

Retrait de l'agrément de l'Ong Lead Afrique: L’Etat traque 350 millions F Cfa présumés de "Y en marre" et met en demeure "Oxfam" et "Enda"
Un coin du voile se lève sur les raisons du retrait de l’agrément de l’Ong «Lead Afrique» par l’Etat du Sénégal. « SourceA » révèle dans sa parution que le régime de Macky Sall traque des financements octroyés à "Y en marre". 

Le Mouvement de Fadel Barro et Cie aurait bénéficié d'un financement de 350 millions F Cfa, dont 2017 (150 millions) et 2018 (200 millions) le Mouvement «Y en a marre», de la part de «Lead Afrique» et ce, via les Ong Oxfam et Enda, selon le journal. Qui ajoute que le Pouvoir a adressé, en début novembre 2018, à Oxfam et Enda, des mises en demeure, au détour desquelles, lesdites Ong ont 1 mois pour se prononcer sur les présumés financements qui seraient tombés entre les mains de Fadel Barro et Cie. 

Le retrait de l’agrément de «Lead Afrique» pourrait ainsi s’élargir à d’autres Ong. Si bien sûr, précise SourceA, il est avéré que celles-ci ont posé des actes qui constituent une entorse manifeste à leurs obligations qui découlent du décret 2015-45 du 04 février 2015 fixant les modalités d’intervention des Ong au Sénégal. 

Dans une déclaration publiée samedi, une dizaine d’Organisations de la société civile dont la Raddho et Amnesty dénoncent la « réduction de l’espace civique et d’entrave à la liberté des citoyens et des organisations de défense des droits humains.»

LERAL