Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Riposte aux sanctions de la CEDEAO: Le gouvernement malien à pied d’œuvre pour assurer l’approvisionnement correct du pays et la stabilité des prix sur le marché

Mercredi 12 Janvier 2022

Hier mardi 11 janvier 2022 au Ministère de l’Économie et des Finances s’est tenue une rencontre entre le Ministre de l’Économie et des Finances et ses collègues en charge du Commerce et des Transports avec les représentants des opérateurs économiques maliens.


Riposte aux sanctions de la CEDEAO: Le gouvernement malien à pied d’œuvre pour assurer l’approvisionnement correct du pays et la stabilité des prix sur le marché
En effet, cette rencontre de haute importance a servi de cadre d’échanges sur les dispositions à prendre, de part et d’autre, pour assurer un approvisionnement normal du Mali en produits tout en veillant sur la stabilité des prix afin que les populations maliennes ne ressentent pas les effets des sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA.

Ainsi, plusieurs opérateurs économiques de renom étaient présents à cette réunion dont M. Mandiou SIMPARA et M. Modibo KEITA du Groupe GDCM, Mamadou Baba SYLLA de la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Mali, M. Youssouf TRAORE du Conseil Malien des Transporteurs Routiers, les représentants du Conseil Malien des Chargeurs (CMC), du Groupements des Produits Pétroliers, des Meuniers. Également les cadres des différents départements ministériels dont les directeurs généraux de la Douanes, des Impôts, de l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP) et celui du Commerce et de la Concurrence ont également pris part à cette importante rencontre.

 A cette occasion, les Ministres ont exprimé la nécessité d’union et de solidarité d’actions de l’ensemble des Maliens et des Maliennes pour la riposte face au blocus décidé contre notre pays. Ils ont pris « l’engagement ferme, aux noms des plus hautes autorités, de mettre tout en œuvre pour permettre aux opérateurs de poursuivre tranquillement leurs activités ».

Quant aux opérateurs économiques, ils ont exprimé leur engagement ferme à jouer leurs partitions pour soutenir les autorités de la transition. Toutefois, ils ont sollicité auprès de l’Etat « des facilités leur permettant d’utiliser les voies alternatives pour l’approvisionnement du pays ». Ils ont également demandé l’ouverture de couloirs permettant d’importer leurs produits déjà stockés dans les entrepôts des ports des pays de la CEDEAO.

A ce sujet, « des échanges sont déjà en cours avec les pays amis, notamment la Guinée-Conakry, l’Algérie et la Mauritanie pour les faciliter l’accès à leurs ports pour ravitailler le marché malien », ont expliqué les Ministres. Une mission gouvernementale qui est en cours de préparation serait dans ce sens dans ces différents pays.

Pour ce qui est des aspects liés à la stabilité des prix sur les marchés, l’assurance a été donnée par les ministres afin qu’une flambée de prix ne puisse survenir. Ainsi, les opérateurs économiques ont donc rassuré les populations sur l’approvisionnement correct du pays et sur la stabilité des prix sur le marché. Ils ont enfin rassuré le gouvernement de Transition de leur soutien.

Cette rencontre précède celle qui a eu lieu entre le ministre de l’Economie et des Finances et l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF) le lundi 10 janvier 2022. Les échanges avaient porté sur les mesures à prendre pour que les clients des banques ne soient pas affectés par les sanctions.

Les ministres ont décidé de maintenir ce cadre d’échanges permanent avec les opérateurs économiques afin de gérer les contingences et ont affirmé que toutes leurs disponibilités pour les accompagner.

Rapporté par AFANOU KADIA DOUMBIA/Malijet.com