Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : la candidature de Absatou Kane Diop rejetée faute de carte d'électeur domiciliée sur place

Mardi 29 Avril 2014

Absatou Kane Diop, présidente du groupe de presse Sunu Diaspora, soutient que sa candidature à la mairie de Saint-Louis a été rejetée faute de carte d’électeur domiciliée dans la ville. ‘’Depuis des mois je me préparais à briguer la mairie et j’avais commencé à mener un travail de terrain. Il ne restait qu’à déposer mais on m’a fait savoir que je ne pouvais prétendre à ce poste parce que ma carte d’électeur n’a pas été transférée’’, a dit Mme Diop.

Elle devait conduire la coalition ‘’Dellusi ngir sunu reew’’ (Rentrer pour servir notre pays).

Très déçue par la tournure des événements, Mme Diop s’'est nterrogée sur la place réelle qui est accordée à la diaspora. ‘’On nous demande de revenir pour investir et partout les autorités clament que la diaspora sera la quinzième région’’, a--elle dit, avançant qu’un tel ostracisme ''ne devait pas voir le jour si tel était le cas''.

''Pour la présidentielle et les législatives, nous votons mais pour les locales, nous sommes exclues malgré le fait que nous contribuons de là où nous sommes à la bonne marche du pays par l’assistance quotidienne à nos familles'', a-t-elle souligné.

Selon elle, ''la question se pose de savoir si les Sénégalais de la diaspora sont de Sénégalais à part entière ou des Sénégalais entièrement à part''.

‘’C’est comme si j’étais en prison car je ne peux même pas exprimer mon droit civique’’, s'est désolée Mme Diop qui avait déjà commencé à effectuer des visites de proximité dans la zone rurale parce que dans l’île elle est ''connue''.

Pour la campagne, elle avait prévu de sensibiliser les femmes sur leurs droits en attirant leur attention sur le risque de recevoir de l’argent des hommes politiques qui préféraient s’en limiter là sans développer des projets viables au bénéfice de toute la population.

Mme Diop qui est présidente du groupe de presse Sunu Diaspora confie avoir beaucoup écrit pour sensibiliser sur la situation des Sénégalais vivant à l’extérieur et espère que prochainement cette occasion leur sera donnée de voter et d’être éligibles.

‘’Il faut changer cette loi qui exclu la diaspora ou trouver une dérogation dans ces cas’’, a dit Mme Diop qui ne se décourage de participer à la vie politique locale.

APS


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Bessel le 29/04/2014 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vraiment léger pour une candidate d'ignorer cette disposition de la loi.
C'est aussi ainsi en France.

2.Posté par acd le 01/05/2014 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et ce sont des gens comme ça, qui ignorent tout des lois en vigueur dans ce pays, qui viennent pour diriger la cité ou que l'on nomme à des postes de responsabilité. Pauvre pays!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.