Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : le CNRA sera ’’l’avocat des correspondants’’, selon sa présidente

Lundi 16 Avril 2012

Saint-Louis : le CNRA sera ’’l’avocat des correspondants’’, selon sa présidente
La présidente du Conseil national de régulation de l’audiovisuelle, Nancy Ndiaye Ngom, a promis d’œuvrer dans le sens de l’amélioration des conditions de travail des correspondants régionaux en menant une campagne de sensibilisation auprès de leurs patrons et des partenaires au développement.

Mme Ngom s’exprimait, lundi à Saint-Louis, en marge d’une tournée d’évaluation de la couverture médiatique de la dernière campagne présidentielle au cours de laquelle elle a eu, en compagnie de sa délégation, une séance de travail avec les correspondants établis dans la ville.

‘’Nous allons utiliser notre entregent et nos relatons avec les patrons de presse et d’autres partenaires au développement pour les amener à améliorer vos conditions de travail’’, a dit la directrice du CNRA.

Elle a estimé ‘’qu’il n’est pas normal que le mérite que vous avez d’évoluer dans certaines conditions soit ignoré par vos employeurs’’.

Certains correspondants ont notamment fait étalage des difficultés rencontrées durant la campagne liées l’absence totale d’une prise en compte des dépenses supplémentaires que cela nécessitait.

Ils sont également déploré la non application des recommandations du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS) d’allouer à chaque journaliste une somme journalière de 30.000 F durant la campagne électorale.

Dans la perspective des élections législatives qui seront plus compliquées, Mme Ngom a promis d’être l’avocate des journalistes qui ont surtout déploré le problème de mobilité pour la couverture de toute une région ou un département.

D’une manière générale, la directrice du CNRA a loué le travail abattu par les journalistes qui ‘’a permis de parer à des périls certains’’.

Les journalistes ont aussi déploré l’absence de coordination au sein des coalitions ’’incapables’’ de donner leur programme ou de le respecter.