Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : les coopératives d’habitat en quête d’autonomie.

Lundi 16 Septembre 2013


L’union des coopératives d’habitat de la région de Saint-Louis qui regroupe plus de 70 strcuctures, s’est réunie, ce samedi, à la gouvernance de Saint-Louis pour réfléchir sur le projet de loi relative aux sociétés coopératives d’habitation.

Cette nouvelle disposition réglementaire de l'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), tient compte, des dispositions de la loi n° 92/006 du 14 Août 1992 relative aux sociétés coopératives et aux groupes d’initiative commune et du projet d’acte uniforme OHADA relatif aux sociétés coopératives et mutualistes.

Elle vise à régler la question de l’ancrage institutionnel des coopératives et favorisera leur autonomisation financière et administrative. L’Union régionale des coopératives a reçu l’appui de la Société de coopération pour le développement international (SOCODEVI).

« Ce soutien nous permettra de mieux nous outiller pour appuyer les coopératives de base. Nous avons organisé plusieurs séminaires de partage avec le conseil d’administration. Ces échanges nous permettront d’avoir les ressources financières pour mieux appliquer le décret de l’Ohada et renforcer l’habitat social», explique Ahmed Dia, président de la Commission des finances.

« Notre souci est de professionnaliser l’organisation pour mieux répondre aux besoins, de livrer de l’habitat de qualité à prix abordable à leurs membres », a indiqué Mme Ginette Carré, chargé programme à SOCODEVI, présente au Sénégal depuis 2007.

« Cet appui touche particulièrement trois domaines : l’amélioration de la gouvernance, d’asseoir la proximité entre l’Union et les membres, et développer l’autonomie financière », a ajouté Mme Carré.

Un accompagnement salué par Cheikh Mbacké, le président de l’union des coopératives régionales d’habitat sociales et durables de Saint-Louis qui précise que « cette rencontre est le moment de faire leur bilan du fonctionnement informel dans lequel elles étaient ».

« C’est une opportunité de saisir totalement l’intelligence des textes », dit-il.

Cliquez ici pour Répondre ou pour Transférer le message.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.