Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Sécurité des candidats : La police et la gendarmerie remplacent les gros bras

Mardi 12 Février 2019

L'État du Sénégal vient de prendre la décision de doter les différents candidats à la présidentielle d'une protection composée d'éléments de la police et de la gendarmerie. Telle est l'économie du communiqué du ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, que nous vous proposons in-extenso.


Sécurité des candidats : La police et la gendarmerie remplacent les gros bras
"Les évènements survenus le lundi 11 février 2019 à Tambacounda entre des militants du PUR et ceux de Benno Bokk Yaakaar ont couté la vie à deux (02) de nos concitoyens et causé plusieurs blessés actuellement pris en charge dans les structures sanitaires.

Des journalistes ont également été violentés et des voitures incendiées.

Cette situation est regrettable à ce stade de la campagne électorale et au moment où son encadrement sécuritaire dans tous les aspects a mobilisé un nombre important d'éléments des Forces de Défense et de Sécurité, engagés pour la sécurité des populations au prix parfois de leur vie.

Le Gouvernement ne saurait tolérer la violence d'où qu'elle vienne.

C'est pourquoi, aussi bien la Gendarmerie que la Police sont à pied d'œuvre pour rechercher et appréhender les responsables afin de les présenter à la justice.

D'ores et déjà, les dispositions sont prises pour renforcer la sécurité des candidats. À cet effet, des éléments de la police nationale et de la gendarmerie nationale seront mis au service de leur sécurité respective jusqu'à la fin des élections.

Au nom de l'État, je m'incline devant la mémoire des disparus et souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés.

J'invite aussi les populations à rester calmes et à faire confiance à nos forces de défense et de sécurité qui ne ménageront aucun effort pour garantir la poursuite normale de la campagne électorale et assurer un scrutin apaisé".

SENEWEB
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Xunxunöor le 13/02/2019 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De grâce,Seydi Gassama et compagnie ! Que personne ne vienne nous parler de médecin après la mort...Il s'agit d'une innovation, et elle est la bienvenue ! Si l'opposition n'avait pas pratiqué la politique de la chaise vide pendant tout le processus électoral, toutes ces questions; dont celle de la sécurité de tous les candidats auraient été posées sur la table, et réglées...Et c'est bien dommage... La rancœur, la rancune et la hargne sont mauvaises conseillères en politique!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.