Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Sensibilisation sur la législation semencière: Atelier régional d'information à Saint-Louis

Lundi 26 Septembre 2011

Sensibilisation sur la législation semencière: Atelier régional d'information à Saint-Louis
La sous-filière semences connaît depuis quelques années des problèmes liés certes à la disponibilité des semences de qualité, mais également à des difficultés relatives à la diffusion des textes législatifs et réglementaires, à la maîtrise de la législation par les différents acteurs, à l'homologation de nouvelles variétés, etc.

ainsi, dans la cadre de son appui à la filière semencière, le projet d'amélioration de la production de riz en Afrique de l'ouest, en réponse à la flambée des prix des denrées alimentaires, a financé l'organisation, par la Division des semences du ministère de l'agriculture, un atelier régional d'information et de sensibilisation sur les législations semencières nationale et ouest africaine.

Cet atelier s'est déroulé dans les locaux du centre régional de l'ISRA en présence de l'adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives, Makhtar Diop, du chef de la Division Semences, Amadou Tidiane Bâ, d'une cinquantaine de participants, notamment, des chefs de services régionaux de l'administration déconcentrée, des chercheurs de l'ISRA, d'Africa Rice, de la SAED, des élus locaux et ruraux, des représentants des organisations paysannes.

La directrice régionale du développement rural, Mme Tacko Diawara Ndao, a saisi cette occasion pour rappeler que la région de saint-Louis regorge de potentialités agricoles qui permettent de participer à la mise en oeuvre de la GOANA. pour atteindre cet objectif , le ministère de l'agriculture, en partenariat avec les acteurs des filières agricoles, devra assurer uèn approvisionnement régulier et durable en semences aux producteurs, en qualité et en quantité suffisante.

Pour mme Ndao, la durabilité de toute agriculture moderne de notre temps, repose sur une bonne organisation de son système de production des semences qui constituent le premier intrant agricole.

Pour moderniser et intensifier l'agriculture, a-t-elle précisé, il est nécessaire d'assainir le circuit de commercialisation des semences par la mise en place d'une législation semencière adaptée au contexte de privatisation des filières agricoles et d'intégration des marchés.

Dans ce cadre, a souligné Mme Ndao, l'application des règles de production et de contrôle joue un rôle prépondérant dans la fourniture à l'agriculture de semences certifiées conformes aux normes. C'est ce que le sénégal a très tôt compris en se dotant d'une législation semencière, qui a servi de base à l'élaboration de la législation harmonisée de l'UEMOA et de la CEDEAO.

Mbagnick Kharachi Diagne