Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Touchez pas à notre stade, Monsieur le maire !

Jeudi 25 Mars 2021

Touchez pas à notre stade, Monsieur le maire !
Ce Samedi 20 Mars à 21 h, au détour d’une émission radio, Monsieur le maire de la commune a surpris plus d’un auditeur en agitant la possibilité de faire du stade Me Babacar Seye un centre d’affaire. D’abord, on a cru mal entendre, mais Mansour a insisté arguant seulement de « l’étroitesse » du site pour un stade et d’embouteillages sur l’avenue. Quelle légèreté devrions-nous dire ! Quelle méconnaissance du symbolisme de ce stade dans la mémoire collective des saint- louisiens !

Que personne ne se méprenne sur nos propos car nous ne sommes ni nostalgiques, ni prisonniers du passé encore moins réfractaires à quoi que ce soit. Cependant, reconnaissons que dans cette ville, existent des coins, des sites et lieux qui doivent être protégés et sauvegardés pour mille et une raisons dont l’énumération risque d’être redondante.
Juste dire que le stade Me Babacar Seye(ex Wiltord), ce lieu de hauts faits, mérite de rester à sa place pour la postérité. Antre de souvenirs à jamais gravés dans nos mémoires, ce stade mythique a été témoin de nos joies, de nos larmes et pleurs, de nos cris et autres déceptions sportives. Ce n’est donc pas un simple stade de football ni un quelconque terrain de jeu, mais un patrimoine qui compte beaucoup pour le commun des saint-louisiens.

A l’image du pont Faidherbe, de Bafoulabé, de gouy séddelé et de que sais-je encore, ce stade compte parmi les « identités remarquables » de notre cité. Le déplacer serait presque une balafre au visage de notre cité et un véritable coup de godasse à l’histoire de cette ville si fière de son passé.


Malheureusement, depuis quelque temps, monsieur le maire semble nous habituer aux débats qui divisent, aux questions qui fâchent et qui braquent nos concitoyens. Après la place Faidherbe et après son idée non partagée de donner le nom du Président Macky Sall à l’avenue Degaule, en voilà encore une proposition mal inspirée et qui risque de soulever encore l’ire d’une bonne partie de la population.

Disons-le, on s’attendait plus à voir les Caterpillar et autres engins démarrer les travaux dudit stade (car rappelons-nous c’est le ministre des sports qui avait annoncé le début des travaux pour Mars 2020) que cette proposition du maire qui semble être préparée depuis belle lurette. Aujourd’hui, on semble nous « travailler » à accepter l’inacceptable et au finish nous mettre devant le fait accompli, ce que personne ne devrait accepter. Et puisque des sites sont prévus pour y construire éventuellement le stade, construisez y le fameux centre des affaires et laisser « Me Babacar Seye » là où il est.

Aussi simple que cela Monsieur le maire ! Arrêtons la diversion et concentrons-nous sur l’essentiel : sortir cette ville de sa torpeur.

Personne ne crache sur un centre d’affaires qui pourrait booster l’économie locale mais pas au détriment de l’harmonie de notre cité. Un centre d’affaires à Ngalélle ou alentours par exemple participerait à décongestionner la ville et surtout l’avenue Degaule. En vérité, là où il y’a les affaires, les gens iront. Il ne faudrait pas donc suivre la cupidité et la boulimie d’une poignée d’hommes d’affaires pour dénaturer le visage de notre ville. Aucun argument ne devrait suffire pour déplacer ce stade qui attend les 11 milliards promis pour se refaire une peau neuve au bonheur de tous.

Monsieur le Maire, on ne touche pas à des symboles. On les protège, les réhabilite au besoin car ce sont de véritables lieux de mémoire à préserver absolument. Aussi, vous demandons-nous de mettre fin à ce débat que vous n’auriez jamais dû lancer et s’attaquer résolument au démarrage tant attendu des travaux de réhabilitation du stade Me Babacar Seye.

Vous avez écouté la clameur qui monte et les réprobations qui fusent de partout, faites en une bonne lecture et ne touchez pas à notre stade.
Merci d’avoir compris.

Abdoulaye Ndiaye
Conseiller Municipal