Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Un étudiant poursuivi pour viol, risque 5 ans

Lundi 8 Août 2016

Une rocambolesque affaire de viol a été attraite ce 8 août 2016 à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Maawa Thioune alias Moussa Ndiaye, étudiant en Droit a fait face à Ami Collé Dieng, élève en classe de 5e au CEM de Sicap Mbao. Celle-ci s’est retrouvée enceinte de 18 semaines de son violeur.
Les faits remontent au cours du mois de mars dernier. Ce jour-là, Ami Collé Dieng a quitté son domicile vers 10 heures pour aller à l'école. « Quand je suis descendue du véhicule, j'ai constaté la présence d'un inconnu derrière moi. Aussitôt, il m’a sommé de m'arrêter  avec un air très menaçant. Prise de panique, j'ai obtempéré. Il m’a demandé de satisfaire ses pulsions au risque de me faire ma fête, raconte la jeune fille. J’étais tellement déboussolée que je me suis empressée de vite partir des lieux »
Poursuivant son récit, Ami collé a révélé avoir eu très souvent des rapports sexuels sans préservatifs dans la chambre de son bourreau à Diamaguene. « Nous avions à plusieurs reprises eu des relations sexuelles, avoue-t-elle. Il m’y a contraint. Des déclarations balayées d'un revers de main par l’étudiant qui dit n'avoir jamais eu de relations sexuelles forcés avec  Ami Colle Dieng. « Elle est ma copine et on entretenait une relation sérieuse. Le lendemain des faits, je l'ai appelé durant la nuit pour fixer un rendez-vous. C'est ainsi que nous nous sommes rencontrés devant leur école pour partir au domicile d'un de mes amis à Diamaguene où nous avons entretenu des rapports sexuels. La semaine suivante nous nous sommes  rencontrés à nouveau mais, cette fois ci,  sans avoir de  rapports sexuels. Depuis lors, nous nous sommes plus revus. Et ceci fait plus de 5 mois" a plaidé Maawa Thioune devant la barre. 
Le Parquet   a demandé la relaxe de l’étudiant pour viol au bénéfice du doute. Mais réclame, une peine de 5 ans de prison pour les  délits de détournement de mineure et pédophilie. La défense quant à elle, demande  une relaxe pure et simple. Délibéré le, 10 août prochain.
 
Mamadou Salif DIENG
 

Auteur: SenewebNews - Seneweb.com