Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

[VIDÉO] Saint-Louis-Crise agricole : Bokhol barre la route au ministre Benoit Sambou

Mardi 4 Septembre 2012

Les agriculteurs de Bokhol ont pris d’assaut la route nationale, ce lundi, pour barrer la route au cortège au ministre de l’agriculture Benoit Sambou qui effectuait une visite à Podor.

Le ministre a été contraint de faire escale sur Bokhal où les populations ont organisé une marche de protestation contre une dette de la Socas qu’ils n’arrivent pas à récupérer depuis 11 mois.

Cet argent est estimé à 350 millions et l’entreprise fait tournoyer les braves agriculteurs depuis le 11 mai 2012.
‘’Nous avons organisé cette marche pour inciter Socas à nous payer notre argent. La société doit aujourd’hui 1,5 milliard aux producteurs, mais toujours n’a viré aucun sou. Or, nous avons contracté des dettes au niveau de la Cncas. Un hectare de tomate nous coute un million de francs, et cette dette nous devions la payer après la campagne qui dure six mois. Au delà de six mois, la Cncas nous applique un intérêt de retard de 1%’’, a indiqué Moustapha Mbengue, porte parole des producteurs.

En effet, la Socas est considérée comme une société’’ pingre et déloyale’’ par ces agriculteurs. ‘’Une entreprise qui n’hésite pas à manifester une forme de jalousie injuste envers ceux qui se rapprochent des concurrents’’.

‘’Nous allons dérouler un autre plan et passer à la vitesse supérieure. La Socas va payer et la valeur de tomate commercialisée et les intérêts. Cette usine exploite les agriculteurs’’, dénonce le porte parole des bokholois qui se félicite de la mobilisation des producteurs pour exposer leur mécontentement au ministre Sambou.

‘’Il fallait que le ministre sache que ces gens sont dans la faim. La Senelec a coupé plus de 100 familles. Pour l’eau, plus de 100 personnes disposent de six factures impayées. Le ministre a été imprégné de la situation et a dit qu’il ignorait que la Socas n’avait pas payé’’ a martelé M. Mbengue.

Benoit Sambou a promit aux villageois que les bonnes vdispositions seront prises pour que cette dette soit payée dans les plus brefs délais. Mais les paysans dans tous leurs états, ne se fient pas aux promesses et attendent du concret.

Ndarinfo.com