Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

"Y’en a marre" contre la médiation pénale dans la traque des avoirs illicites

Dimanche 19 Janvier 2014

Le mouvement "Y’en a marre" a condamné l'idée de médiation pénale agitée dans le cadre de la traque des biens présumés mal acquis, a déclaré samedi son coordonnateur, Fadel Barro.
‘’C’est le moment de parler de la médiation pénale (…). Il faut condamner de la manière la plus ferme et la plus vigoureuse cette tentative de complot sur le dos des Sénégalais’’, a-t-il dit à Djidah Thiaroye Kao (banlieue de Dakar).

Barro prenait part à une journée d’assainissement organisée à l’école Salif Ndongo, par son mouvement, en collaboration avec l’association des Sénégalais travailleurs de France, section de Bordeaux. L’initiative entre dans le cadre du 3ème anniversaire de "Y’en a marre".

‘’Aujourd’hui, , a-t-il déploré, le Sénégalais lambda ne peut se soigner et peine à manger convenablement, ou avoir où habiter. Au même moment, on nous dit que si ceux qui ont fait couler ce pays et détourner l’argent de ce pauvre contribuable sénégalais négocient et rendent une partie de leur argent volé, ils peuvent être libres.’’

Le coordonnateur de "Y’en a marre", c’est le moment d’appeler le président de la République, Macky Sall, ‘’à plus de rigueur et à plus de fermeté dans sa gestion du pouvoir’’.

Pour Barro, la mobilisation de ses compatriotes, le 23 juin 2011, contre le projet du ticket président/vice-président et lors du second tour de la présidentielle pour élire Macky Sall à 65% des voix n'était pas destinée à bénir ces négociations du genre médiation pénale.

‘’Ce n’était pas pour continuer à perpétuer un système qui peut surfer sur l’ignorance des Sénégalais pour faire passer n’importe quoi. C’est le moment d’appeler les forces vives à se mobiliser pour que ça ne passe pas’’, a-t-il ajouté.

‘’Nous nous voulons une démarche de rupture, une démarche de rigueur. Même si la médiation pénale est prévue par la loi, elle ne peut pas être la règle. La médiation pénale ne peut être la règle’’, a-t-il estimé.

Dakaractu