Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

AGRICULTURE-TOMATES: Les producteurs en guerre contre l'acariose

Samedi 12 Mars 2011

AGRICULTURE-TOMATES: Les producteurs en guerre contre l'acariose
Deux problèmes majeurs risquent de compromettre l’avenir de la filière tomate, a déclaré son président Abdoulaye Dieng, citant notamment les attaques contre les plantes par l’acariose et la bactériose ainsi que l’évacuation de la production.

M. Dieng a fait cette déclaration à la presse, jeudi, en marge des deuxièmes journées paysannes (9 au 10 mars) sur le thème de la ‘’protection phytosanitaire et la problématique de l’évacuation de la production’’ au centre de Ndiaye.

‘’Nous avons jugé opportun d’organiser ces journées dont la première édition a eu lieu en 2000 pour nous pencher sur la problématique de l’acariose et de la bactériose qui causent d’énormes dégâts depuis cinq ans dans nos champs’’, a affirmé M. Dieng.

Selon lui, ‘’ces deux maladies qui se manifestent par des galles, des décolorations du feuillage et par la chute des feuilles sont susceptibles de compromettre définitivement la culture de la tomate dans la vallée’’.

Il s’est réjoui tout de même des résultats obtenus dans la lutte par l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) et par le Centre de développement horticole (CDH) dont les agents ont identifié la parade contre ces maladies.

‘’La filière fait face également à des problèmes d’évacuation de la production dont une bonne partie est écoulée dans le marché parallèle’’, a souligné M. Dieng qui ne veut plus voir ces images de tomates jetées au bord de la route par des agriculteurs dépités et sans moyen de les transporter cers les lieux de commercialisation.

Malgré ces deux difficultés qui menacent la filière, son président s’attend à une production record favorisée par le froid qui a régné cette saison. ‘’Sur une surface emblavée de 3000 ha entre Dagana et Podor, nous nous attendons à une production de 90 000 T à 100 000 T’’, a dit M. Dieng.

En marge des ateliers, une descente sur le terrain a été organisée durant ces journées paysannes qui ont enregistré une forte présence des acteurs de la filière et de leurs partenaires.