Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Affaire Aïda Ndiongue : le procureur est "parfaitement dans son rôle", selon Abdou Latif Coulibaly

Mardi 21 Janvier 2014

Affaire Aïda Ndiongue : le procureur est "parfaitement dans son rôle", selon Abdou Latif Coulibaly
Le porte-parole du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, soutient que le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, qui a communiqué aux journalistes des informations sur un dossier judiciaire concernant l'ancienne sénatrice Aïda Ndiongue, est "parfaitement dans son rôle".
 
"Le procureur est parfaitement dans son rôle. Dans tous les pays du monde, quand une infraction est commise, le procureur de la République sort pour expliquer aux uns et aux autres ce qui s'est passé. C'est son rôle d'informer les citoyens", a fait valoir M. Coulibaly.
 
Vendredi, Serigne Bassirou Guèye a déclaré lors d'une conférence de presse que 47 milliards 675 millions de francs CFA ont été découverts par des enquêteurs dans des comptes bancaires et sociétés appartenant à Aïda Ndiongue.
 
Lundi, lors d'une conférence de presse, les avocats de l'ancienne sénatrice PDS ont déclaré que le montant avancé par le procureur était inexact.
 
"Les chiffres avancés par le procureur n'existent que dans son imagination", a déclaré l'un de ses avocats, qui annoncent que l'ancienne sénatrice va porter plainte contre Serigne Bassirou Guèye pour ''violation du secret de l'instruction''.
 
Le procureur "a lui-même dit que les faits qui sont en instruction n'ont rien à voir avec ceux révélés" lors de la conférence de presse, a dit Abdou Latif Coulibaly, par ailleurs ministre de la Promotion de la bonne gouvernance et des Relations avec les institutions.
 
"L'instruction ne concerne que les faits référés devant le juge d'instruction. Ces faits, comme l'explique le juge, sont nouveaux. Par conséquent, c'est une nouvelle infraction qui ne fait pas encore l'objet d'une instruction", a-t-il insisté.
 
Serigne Bassirou Guèye a dit qu'une partie des 47 milliards 675 millions de francs CFA provenait du programme gouvernemental de construction de logements sociaux et de lutte contre les inondations et les bidonvilles. Ce programme avait été élaboré et baptisé Plan Jaxaay, sous l'égide du président Abdoulaye Wade.
 
Aïda Ndiongue a été arrêtée le 17 décembre dernier pour faux, usage de faux et escroquerie. Elle est détenue à la prison des femmes de Liberté 6, à Dakar.
 
Selon M. Guèye, les faits à l'origine de sa détention concernent seulement le dossier relatif aux "produits phytosanitaires", pour lesquels des marchés publics auraient été attribués à cette femmes d'affaires.
 
Le procureur de la République peut légalement informer l'opinion d'un dossier n'étant pas en instruction, selon le porte-parole du gouvernement. "C'est comme cela que ça se passe dans toutes les démocraties", a-t-il soutenu.
 
Aïda Ndiongue est une militante du Parti démocratique sénégalais (PDS), formation d'Abdoulaye Wade, qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012.
APS