Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Aquaculture : Ana et Olag nouent un partenariat pour restaurer les écosystèmes du Lac de Guiers

Jeudi 14 Janvier 2016

L'Agence nationale de l'aquaculture (Ana) et l'Office du Lac de Guiers (Olag) ont signé, hier, à Dakar, un protocole de partenariat dans la mise en œuvre de la politique aquacole au Sénégal et de la valorisation des eaux du lac de Guiers. Ce partenariat doit permettre la réalisation de trois fermes aquacoles et de neuf étangs artificiels.


Suite à l'accord de prêt conclu entre le gouvernement du Sénégal et la Banque africaine de développement (Bad), l'Agence nationale de l'aquaculture (Ana) et l'Office du Lac de Guiers (Olag) ont signé, hier, un protocole de partenariat pour mieux assurer la mise en œuvre du Projet de restauration des fonctions écologiques et économiques du Lac de Guiers (Prefelag). Ce projet a pour objectif de restaurer les conditions hydrologiques et les écosystèmes du lac afin de contribuer à une croissance inclusive dans les régions de Saint-Louis et de Louga.

Ce partenariat doit permettre la réalisation de trois fermes aquacoles et de neuf étangs artificiels. L'Ana s'engage à fournir l’assistance technique nécessaire pour la sélection des sites favorables à l'implantation des trois fermes, à élaborer les plans et devis pour la réalisation des infrastructures d'élevage, à assurer la supervision technique des travaux d'infrastructure, à prendre en charge la formation des bénéficiaires et, enfin, à soutenir l'encadrement technique des fermes.

L'Olag s'engage, quant à lui, à assurer le financement de la réalisation des trois fermes aquacoles, à prendre en charge des frais de prestations de l'Ana et mettre à disposition tous les documents disponibles concernant les diverses activités dans la zone.
Pour Magatte Bâ, directeur général de l'Ana, « l'aquaculture est un sous-secteur  stratégique. Il est l'un des six premiers sous-secteurs porteurs de croissance et d'inclusion sociale inscrits dans le Plan Sénégal émergent (Pse) concernant l'agriculture en général (…)».

« Pour des raisons socioculturelles, on ne peut pas se permettre de laisser stagner ce secteur dans la mesure où chaque Sénégalais consomme, en moyenne, 26 kg de poisson par an, contre 16 kg pour le reste du monde», a-t-il ajouté. Le Prefelag devrait permettre d'améliorer les conditions de vie des populations locales et de gérer, de manière durable, l'aire protégée et les écosystèmes productifs de la zone, a indiqué Amadou Bocoum, le directeur général de l'Olag.

L'Office du Lac de Guiers a été  créé le 20 janvier 2010. Il est chargé de la gestion de ce Lac et est sous la tutelle du ministère de l’Hydraulique et de l'Assainissement. Ses missions principales sont la planification et la gestion des eaux du Lac, le suivi qualitatif et quantitatif de ses ressources ainsi que la programmation des investissements sur le plan d'eau.
Benjamin NDIAYE (stagiaire
 
 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.