Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Assainissement : L’Eure(France) accorde 2 millions d’euros à Saint-Louis.

Dimanche 16 Juin 2013

La ville de Saint-Louis au Sénégal et le département de l’Eure ont signé mardi à Rouen sur le site de l’Armada un partenariat de coopération innovant portant sur la réalisation d’un réseau d’assainissement des eaux usées dans le quartier des pécheurs de Guet N’Dar. Le projet estimé à 2M€ est mené par l’Agence de Développement Communal (ADC) de Saint Louis en collaboration avec l’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) et le Groupement de Recherches et d’Etudes Technologiques (GRET), une ONG française. Le département de l’Eure apporte 30.000 € pour l’amorçage du projet, l’agence de l’eau Seine Normandie 277.000 € tandis que des demandes de subventions sont en cours d’instruction au niveau du Sénégal de l’Europe et des Nations Unies.


Assainissement : L’Eure(France) accorde 2 millions d’euros à Saint-Louis.
Les études de maîtrise d’œuvre préalables aux travaux débuteront à partir du deuxième semestre 2013. « Les gens attendent impatiemment la réalisation de ce projet évolutif », a commenté à Rouen Cheikh Bamba Dieye, maire de Saint Louis et ministre de la communication, des télécommunications et de l’économie numérique. « L’assainissement devrait être un droit constitutionnel », a-t-il ajouté « alors que 2,5 milliards d’individus sur Terre n’y ont toujours pas accès ».

Sur place, un diagnostic de terrain a été réalisé en 2011 par le GRET à partir des différentes contraintes du site : habitat, sensibilité environnementale, besoins d’assainissement, contraintes techniques locales, conditions socio-économiques des habitants du quartier. Le projet prévoit la construction à l’horizon 2015 d’un réseau doté d’un poste de relèvement dans le quartier des pêcheurs où vivent environ 55.000 personnes. Il intègre également la réalisation d’un système d’évacuation des eaux pluviales.

Dans ce quartier aucun dispositif d’assainissement n’existe. « Tous les deux mois, notamment en période de pluie, les habitants sont contraints de faire vidanger leurs fosses septiques et pas toujours de façon officielle », explique Julien Gabert chargé de mission au GRET.

Les rares collecteurs fonctionnent mal en raison d’obstructions liées à des intrusions d’ordures ou de sables. Plus généralement le taux de raccordement au réseau des habitants de St Louis est très faible (entre 10 et 12 %). « Il existe beaucoup de projets d’accès à l’eau potable et très peu sur l’assainissement alors qu’ils sont attendus par la communauté internationale. Celui-ci est l’un des premiers développé. Nous faisons œuvre exemplaire », s’est félicité le président PS du département de l’Eure, Jean Louis Destans (PS).


Ndarinfo et filfax.com